X comme...abonnés

Xénophilie

19/10/2021

Par Aurélien Marq.

Xénophilie


Xénophilie : n.f., du grec xénos, étranger, et philia sympathie, amitié, amour : goût prononcé pour ce qui est étranger à sa propre culture, son propre peuple, sa propre nation.


Quiconque tente d’analyser un peu sérieusement les phénomènes migratoires en France est d’emblée frappé par l’extrême difficulté qu’il y a à obtenir des données officielles. Les définitions retenues par nombre d’instances publiques sont pour le moins orientées : techniquement exactes, mais inutiles si on veut prendre en compte les réalités démographiques, culturelles et les attachements affectifs et effectifs.

Ainsi de l’affirmation rebattue selon laquelle le nombre d’étrangers en France n’augmente pas, qui fait l’impasse sur les naturalisations (environ 100 000 personnes par an d’après le ministère de l’Intérieur), l’immigration irrégulière (entre 150 000 et 400 000 personnes pour le seul département de Seine-Saint-Denis selon un rapport parlementaire) et le droit du sol (d’après l’INSEE, les enfants dont les deux parents sont nés hors Union européenne représentaient 8 % des enfants nés en France pendant l’année 1999, mais 15 % des naissances de l’année 2019).

Autre affirmation rebattue : les terroristes djihadistes sont français, alors que chacun sait que cette nationalité n’est pour eux qu’administrative et opportuniste, tandis que leurs origines ne sont évidemment pas sans rapport avec leur éducation dans l’idéologie au nom de laquelle ils tuent.

Et que dire de la nébuleuse des subventions dont bénéficient des myriades d’associations « d’aide aux migrants », dont certaines promeuvent ouvertement des actions illégales, voire y participent ? L’argent vient de multiples ministères, des collectivités territoriales, de niches fiscales…

On ne trouve nulle part non plus de statistiques précises de l’exécution des OQTF (Obligations de quitter le territoire français), rendues inopérantes par la multiplication des voies de recours et des contraintes juridiques, ainsi que la mauvaise volonté intéressée de nombre de...

Contenu réservé aux abonnés

80 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi