cultureDiplomatie

Dans l’ombre du pouvoir : les éminences grises

03/01/2021

CRITIQUE. Historien et professeur émérite de droit public, Charles Zorgbibe est spécialiste des relations internationales et de l’histoire diplomatique. Il a publié en octobre Les Éminences grises : dans l’ombre des princes qui nous gouvernent aux éditions de Fallois. Un cheminement historique passionnant dans les arcanes du pouvoir politique.

Dans l’ombre du pouvoir : les éminences grises

Ce livre en contient une multitude d’autres, c’est sa grande richesse. Il se compose de seize portraits illustrant les réalités de la haute politique, du 17èmesiècle à nos jours ou, si l’on préfère, de Richelieu à Charles de Gaulle et à François Mitterrand. En effet, dans le théâtre politique, la place d’éminence grise est une des plus convoitées. Elle consiste à rester dans l’ombre et à susurrer à l’oreille du prince, du moins dans sa représentation traditionnelle.

Peu connu du grand public, François Leclerc du Tremblay est celui à propos duquel l’expression d’ « éminence grise » a pour la première fois été employée. Celui que l’on surnommait le « Père Joseph » était le conseiller officieux du cardinal de Richelieu, grand ministre de Louis XIII, dans les premières décennies du 17ème siècle. « Éminence », parce qu’il a été élevé au rang de cardinal par Richelieu un peu avant sa mort. « Grise » parce qu’en tant que membre des capucins, il portait une robe de bure grise. A sa mort, le cardinal de Richelieu écrira : « Je perds ma consolation et mon unique secours, mon confident et mon appui. »

Si le Père Joseph a été le premier grand représentant officiel de cette lignée d’officieux, l’on pourrait théoriquement remonter loin dans l’histoire, par exemple à Alcuin, le grand conseiller de Charlemagne. Alcuin était toutefois un conseiller largement officiel et l’éminence grise se distingue d’un conseiller classique précisément par l’influence qu’il exerce largement au-delà de ses attributions officielles. On sait par exemple que le Père Joseph a joué un rôle déterminant dans l’issue de la Guerre de Trente Ans, cette première grande guerre civile européenne.

La France possède une place de choix dans l’ouvrage de Charles Zorgbibe. Si le portrait du Père Joseph ouvre le bal, une petite...

Contenu disponible gratuitement

53 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+