cultureSouveraineté

Le plaidoyer de Franck Ferrand pour une France souveraine

09/10/2020

CRITIQUE. Dans son nouvel ouvrage, L’Année de Jeanne, publié chez Plon, Franck Ferrand dénonce les conformismes du temps présent. Tous les thèmes brûlants du débat contemporain sont abordés au travers du parcours de Jeanne-Antide, missionnée pour sauver la France. NB : Retrouvez demain notre entretien vidéo avec Franck Ferrand.

Le plaidoyer de Franck Ferrand pour une France souveraine

« Le temps presse. La France est en train de se disloquer. Je dois rencontrer le Président et lui dire certaines choses qui pourraient changer la situation. »

Étrange impression que celle que laisse flotter sur l’esprit ce conte politique inattendu. Bien sûr, les contes sont là pour dire le réel mieux qu’il ne saurait le faire lui-même. Toutefois, on ne soupçonnait pas chez ce passeur d’histoire hors-pair une telle vigilance critique quant aux soubresauts du présent. Roman historique…d’anticipation, le parti pris originel de l’auteur est aussi original qu’astucieux : romancer, sous des atours de conte, un véritable appel au sursaut collectif. Franck Ferrand joue très habilement son jeu et utilise la fiction pour braquer sur notre réel national une lumière de scialytique.

En témoigne un avant-propos saisissant de réalisme où l’écrivain dresse un tableau accablant de la France contemporaine. Cette France est décrite rétrospectivement, un demi-siècle plus tard, à travers le personnage d’Anissa At Aissa, jeune chargée de mission à l’Élysée à l’époque des faits, qui, depuis l’autonome 2070, se souvient de l’arrivée providentielle de Jeanne-Antide Aubier sur la scène du théâtre politique français, en 2023. L’avant-propos offre un récit quasi chirurgical de l’état de la France actuelle, à même la plaie de la nation.

Souveraineté perdue, pré-carrés communautaristes, terrorisme endémique, prodromes de guerre civile, fracture du corps social, effets de focalisations médiatiques, fédéralisme européen à marche forcée, et des votants qui n’élisent plus d’hommes d’État mais des agents de communication diplômés en novlangue et armés de tableurs excel. Et puis…la « déconfiture », notre futur proche, soit l’ambition séparatiste de certains territoires dont Strasbourg, « euro-métropole » rebelle qui en appelle, contre l’État français, au secours de la Commission européenne.

S’en suit le récit, le plus souvent sous forme de dialogues rapportés, des aventures de Jeanne-Antide Aubier, jeune fille aveugle, étudiante en littérature anglaise, venue...

Contenu disponible gratuitement

75 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+