culture

Paradigmes politiques nationaux en Amérique latine (2)

03/01/2021

HISTOIRE. Parallèlement au rôle joué par les idées européennes dans la formation des paysages politiques nationaux en Amérique Latine, l’évolution des sociétés locales contribue également au développement et à l’émergence de mouvements politiques latino-américains particuliers.

Paradigmes politiques nationaux en Amérique latine (2)

Parallèlement au rôle joué par les idées européennes dans la formation des paysages politiques nationaux en Amérique latine, l’évolution des sociétés locales contribue également au développement et à l’émergence de mouvements politiques latino-américains particuliers. A cet égard, le batllisme (Uruguay), le chavisme (Venezuela), le sandinisme (Nicaragua), le castrisme (Cuba) et le velasquisme (Equateur) font référence à des contextes nationaux particuliers. Ils sont également liés à une personnalité politique et à son itinéraire politique voire idéologique. Du Nicaragua à l’Uruguay en passant par les Andes et les Caraïbes, les différents mouvements politiques se manifestent par leur particularité locale et leur importance dans la vie nationale.

Entre 2000 et 2005, Jorge Batlle est président d’Uruguay tout en étant membre de la famille de José Batlle y Ordóñez dont il partage la même ligne politique. Son ancêtre, José Batlle y Ordóñez, est le fondateur du mouvement batlliste au sein du Parti Colorado. A la fin du 19e siècle, l’avenir social et politique de l’Uruguay se pose auprès des dirigeants politiques nationaux. Parmi eux, les Partis Colorado et Blanco(National) s’opposent sur l’orientation à suivre pour le pays. Le premier soutient une modernisation et une industrialisation nationales afin d’atteindre les standards européens de développement. Le second est plus favorable à une vision rurale et gaucho de la nation uruguayenne s’opposant ainsi aux visées industrialistes des Colorados. Au sein de ces derniers, la pensée batlliste s’élabore autour d’une vision moderniste de la société uruguayenne. En effet, José Batlle y Ordóñez, influencé notamment par le modèle intellectuel européen, défend un projet de classes moyennes permis par une législation sociale étendue, un Etat développementiste ainsi qu’une économie dirigée. Celle-ci se réfère non pas au modèle économique révolutionnaire mais à une ligne économique liée à un rôle de l’Etat important. La pensée batlliste parvient à se...

Contenu disponible gratuitement

82 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+