economieIndustrieabonnés

Caddie en cessation de paiement après une lente agonie

04/01/2022

ARTICLE. Fleuron industriel français né dans les années 1920, l’entreprise Caddie est en cessation de paiement. Une nouvelle crise pour une société qui bat de l’aile depuis une dizaine d’années. L’ultime secousse avant la fin ?

Caddie en cessation de paiement après une lente agonie


La crise frappe à nouveau. Ce mardi 4 janvier, la mise en redressement de l’entreprise Caddie devrait être discutée au tribunal judiciaire de Saverne dans le Bas-Rhin. L’industrie, âgée de presque un siècle et éponyme du fameux chariot depuis les années 1950, déplore un manque de trésorerie et un chiffre d’affaires drastiquement en baisse, malgré un plan de sauvegarde de l’emploi intervenu en septembre 2020. Elle avait dû annoncer une cessation de paiement au 31 décembre 2021.

Stéphane Dedieu, patron de l’entreprise, pointe du doigt plusieurs facteurs explicatifs. L’entreprise aurait particulièrement pâti de la crise du Covid, des confinements successifs décrétés en 2020 et de la baisse du marché à l’export. Autre phénomène, cette industrie fortement consommatrice de métal aurait subi de plein fouet la hausse du coût des matières premières ces deux dernières années. L’acier a par exemple vu son prix tripler depuis juin 2020, et même quadrupler pour le mois de septembre 2021.

La baisse des bénéfices associée à l’augmentation des coûts d’approvisionnement ont à nouveau plongé Caddie — de son vrai nom, “les Ateliers Réunis” – dans les affres de la crise. L’entreprise avait pourtant connu un sursaut dans les années 2016, avec des embauches et des investissements de structure d’une dizaine de millions d’euros. Le chiffre d’affaires était alors passé de 17 à 26 millions d’euros en deux ans. Un sursaut important, d’autant qu’en 2014, l’entreprise avait pourtant déjà été placée en redressement judiciaire. Tout comme elle l’avait été en 2012. Il était déjà loin, le temps du chiffre d’affaires à 110 millions d’euros constaté en 2006. Entre 2019 et 2020, celui-ci a fondu de 6 millions d’euros passant de 21 à 15 millions d’euros, soit une diminution de 28 %. Vertigineux.

Caddie et Frigidaire, un même destin ?

Au fur et à mesure...

Contenu réservé aux abonnés

44 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+