economieEngie

Engie : « the ecstasy of gold »

Comment la politique énergétique européenne entraîne la transformation d’un service public en multinationale.

Engie : « the ecstasy of gold »

En 2009, GDF Suez qui ne s’appelle pas encore Engie lance une campagne de publicité massive. La musique choisie pour cette campagne est « The ecstasy of gold » (E. Morricone). Ce morceau illustre la scène du film de Sergio Leone, « The good, the bad and the ugly » où un personnage cherche avidement dans un cimetière, la tombe renfermant un trésor… Tout est dit : le service public est mort et enterré, la recherche du profit sera dorénavant la seule ligne de conduite de l’entreprise.

Nous allons décrire dans ce qui suit la transformation de l’entreprise publique EDF-GDF qui pour la partie gazière va successivement s’appeler Gaz de France, puis GDF Suez pour finir par l'actuelle multinationale Engie. Nous allons voir que la mutation de cette entreprise constitue un exemple très parlant des effets introduits par la déréglementation du secteur de l’énergie, déréglementation imposée par l'Europe depuis le début des années 2000. Revenons donc sur l’histoire de cet acteur majeur de l’énergie, cela depuis sa création en 1946 jusqu’à nos jours.

À la sortie de la deuxième guerre mondiale, le Conseil national de la Résistance engage la nationalisation du secteur de l’énergie ce qui se traduit par la création de l’entité EDF-GDF en 1946. Malgré cette dénomination, précisions qu’EDF et GDF restent deux entreprises distinctes mais qui conservent la capacité de mutualiser certains services comme la relation avec les usagers via les agences EDF-GDF.

Durant de nombreuses années, l’État français dirige ce service public en définissant les politiques et les stratégies des deux entreprises. Concernant GDF, dont la majeure partie des approvisionnements en gaz naturel proviennent de l’étranger, l’État joue pleinement son rôle en usant de son pouvoir de négociation avec les pays producteurs.

Vient ensuite le temps de la construction de l'Europe de Maastricht qui, en déroulant...

Contenu disponible gratuitement

80 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+