economieIntelligence artificielle

IA au travail : une menace selon deux tiers des Français

13/11/2020

ARTICLE. Les Français toujours réfractaires à l’IA ? Un sondage Odoxa sorti hier dans le cadre de l’observatoire de la tech’ analyse en effet le rapport des Français à l’intelligence artificielle dans le monde du travail. Une étude qui confirme certaines fractures sociales.

IA au travail : une menace selon deux tiers des Français

65% des Français perçoivent le développement de l'intelligence artificielle dans le monde du travail comme une menace pour les salariés et les entreprises. C’est ce qui ressort de l’étude Odoxa pour Oracle, Tech&Co et BFM Business dévoilée hier. Voilà un résultat qui n’est pas pour plaire aux commanditaires de l’étude, tous favorables au monde digital.

L’étude montre aussi que les Français ne rejettent pas l’IA en bloc, car 69% des sondés considèrent que l’IA peut avoir un intérêt comme aide aux salariés dans leur travail. C’est le point sur lequel a insisté hier soir sur BFM Business Patrice barbedette, vice-président solution RH chez Oracle Europe (société américaine de gestion de données). Selon lui, l’IA va permettre de débarrasser les salariés des tâches les plus répétitives.

Et c’est là où se situe l’enjeu de la thématique. Ce point permet précisément d’expliquer le paradoxe apparent de l’étude : 65% des sondés pensent que l’IA au travail est une menace mais 69% considèrent qu’elle peut être une aide… Pour éviter les abstractions, il faut toujours se poser la question « pour qui ? » Il faut donc regarder les chiffres dans le détail. Parmi les 65% ayant considéré que l’IA au travail est une menace, on compte 75% d’ouvriers, 72% d’employés, 72% de ruraux. De surcroît, 69% de ces 65% en question ont un revenu mensuel inférieur à 1500 euros. Parmi les 34% qui considèrent que l’IA – dans sa version d’assistance de travail – peut être une opportunité, on compte 46% de cadres, 45% de 18-24 ans, 38% de personnes en agglomération parisienne, et 40% de revenus mensuels supérieurs à 3500 euros.

Ces chiffres se suffisent presque à eux-mêmes. Ceux qui s’inquiètent de l’IA sont ceux dont le travail est susceptible d’entrer en concurrence avec les machines de calcul. Les professions intellectuelles...

Contenu disponible gratuitement

68 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+