economieÉconomie

Infrastructures: le déclin français

16/08/2020

Depuis une dizaine d'année, nos dirigeants ont renoncé à ce que notre nation soit une référence en matière d'infrastructures. D'où une lente (mais certaine) décrépitude de nos équipements publics.

Infrastructures: le déclin français

Au classement des pays possédant les meilleures infrastructures de la planète, la France vient d'être rétrogradée à la neuvième place, selon une étude du World Economic Forum (l'instance qui organise les rencontres annuelles de Davos).

Une contre performance quand on songe que nous occupions le cinquième rang en 2012! Car voilà plus de dix ans qu’une grande partie de nos routes, voies ferrées, ports et aéroports, notamment en province, manquent d’entretien voire sont à l’abandon.

Comment expliquer ce recul? Depuis la crise de 2008, les gouvernements successifs ont délibérément choisi de faire des économies sur les budget d'investissement et d'entretien des équipements publics, et de mettre les collectivités locales au régime sec. Une politique continûment poursuivie par la droite comme par la gauche au pouvoir.

Mathias Thépot ausculte cette semaine dans Marianne cet échec dans un article à ne pas manque (en cliquant ici).

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+