economieBernard-Henri Lévyabonnés

La drôle (et chère) passion de France Télévisions et Arte pour Bernard-Henri Lévy

24/05/2021

ARTICLE. Bernard-Henri Lévy vient de bénéficier d’un chèque de 500.000 euros de la part de France Télévisions pour financer son nouveau documentaire. Malgré une litanie d’échecs, le philosophe continue de bénéficier de la mansuétude des investisseurs. Il y aurait de quoi sourire… s’il ne s’agissait pas d’argent du contribuable.

La drôle (et chère) passion de France Télévisions et Arte pour Bernard-Henri Lévy

Mais quelle mouche les pique ? C’est l’un des mystères de ces 30 dernières années. Bernard-Henri Lévy a beau produire moult livres, reportages documentaires, et même des films, ces derniers ne rencontrent souvent que l’indifférence du grand public. Et pourtant, le philosophe continue, année après année, échec après échec, de bénéficier de généreux financements de ses proches… et du service public !

Des millions d’argent public engloutis

Le 5 mai est sorti son dernier ouvrage, résumé de huit reportages à travers le monde. L’éditorialiste du Point devrait en tirer un documentaire intitulé “Une autre idée du monde” ou “L’adieu au monde”. Et il voit les choses en grand. D’après les informations de Capital.fr, le budget de cette production devrait être considérable : 2,8 millions d’euros, d’après un devis prévisionnel, alors que le budget moyen d’un documentaire avoisine traditionnellement les 570.000 euros. Des chèques généreux sont attendus de la part de la famille Pinault qui avait, entre autres, financé sa pièce “Looking for Europe”. Mais aussi et surtout, France Télévisions et Arte. Le site internet évoque une aide de 500.000 euros actés de la part du groupe dirigé par Delphine Ernotte.

Ce n’est là que la queue de comète du financement durable dont Bernard-Henri Lévy bénéficie auprès du service public. À ce jour, près de 3 millions de notre redevance ont été engloutis dans le gouffre cinématographique du philosophe. Car le scandale est là : pourquoi financer des films, des documentaires qui n’intéressent presque personne ? Au mieux, son documentaire “Irak : la bataille de Mossoul” a fait 335.000 d’audimat. Certaines productions n’ont même pas atteint les 25.000 téléspectateurs. On ne peut nier à France Télévisions une fidélité absolue : continuer à croire autant en une personne qui accumule les échecs à...

Contenu réservé aux abonnés

47 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+