economieVaccin

Vaccin Covid-19 : Sanofi, symbole de l’échec français ?

12/01/2021

ARTICLE. Malgré des débuts prometteurs dans la course au vaccin, les complications s’enchaînent pour le laboratoire français Sanofi et ses deux vaccins. Il pourrait même devoir se mettre au service de ses concurrents.

Vaccin Covid-19 : Sanofi, symbole de l’échec français ?

A l’annonce de son lancement l’an dernier, les deux vaccins - un « traditionnel » et un autre à ARN messager - développés par Sanofi faisaient figure de modèle. Le laboratoire français suscitait ainsi espoir et fierté en France, faisant écho aux vœux de souveraineté sanitaire d’Emmanuel Macron. L'Union européenne avait alors commandé 300 millions de doses, le Canada et les Etats-Unis respectivement 72 et 100 millions. Quelques mois plus tard, force est de constater que c’est la dégringolade pour le groupe hexagonal : le vaccin développé avec GSK ne sera pas disponible avant la fin de l’année 2021, et celui à ARN messager développé avec Translate Bio au plus tôt au deuxième semestre 2021 selon Sanofi. Et pour l’instant, les deux seuls vaccins disponibles en France, celui de Pfizer/ BioNTech et celui de Moderna sont des vaccins allemands et américains.

La disponibilité du vaccin de Sanofi avec GSK qui était, selon Olivier Bogillot, président de Sanofi France, «initialement prévue en juin 2021, est désormais attendue au quatrième trimestre 2021 si notre plan de développement clinique se conclut avec succès ». Le vaccin devrait donc n’être disponible qu’environ un an après ceux de Moderna et Pfizer-BioNTech, autant dire une éternité, quand on sait l’urgence de la campagne de vaccination dans certains pays. « Le groupe ne semble pas avoir pris la mesure de l’urgence imposée par la pandémie, regrette Fabien Mallet, de la CGT-Sanofi.

D’après les premiers résultats de ses essais le vaccin Sanofi/GSK n’est pas aussi efficace qu’espéré, notamment sur les personnes âgées, comme l’a reconnu Olivier Bogillot, président de Sanofi France, dans un entretien à la Tribune : « Le premier programme de vaccin avec GSK est retardé afin d'améliorer la réponse immunitaire chez les personnes âgées. Chez les adultes âgés de 18 à 49 ans vaccinés, les résultats des tests ont ainsi montré une réponse immunitaire comparable à...

Contenu disponible gratuitement

50 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi