economieIndustrieabonnés

William Saurin et Garbit à l’arrêt : la crise énergétique menace l’agroalimentaire

08/12/2022

ARTICLE. La multiplication par 10 des factures énergétiques a conduit la maison mère Cofigeo à suspendre 80% de sa production. Une menace qui pèse sur tout le secteur de l’agroalimentaire.

William Saurin et Garbit à l’arrêt : la crise énergétique menace l’agroalimentaire


C’était inévitable. Après Duralex, c’est au tour de Cofigeo de prendre une décision radicale et de réduire drastiquement la voilure en raison de la crise énergétique. Le financier agroalimentaire a annoncé mettre temporairement à l’arrêt quatre de ses huit usines William Saurin et Garbit : à savoir les sites de Capdenac (Aveyron), de Pouilly-sur-Serre (Aisne), de Camaret-sur-Aigues (Vaucluse) et de Lagny (Marne). Dès le 2 janvier, la production du groupe sera réduite de 80%, mettant 800 de ses 1200 salariés français au chômage partiel.

Le groupe a justifié une décision qui « a pour objectif de faire face à la hausse spectaculaire de ses coûts d'énergie (gaz et électricité nécessaires à la cuisson et à la stérilisation des plats et recettes cuisinés), qui seront multipliés par 10 dès le début de l'année. » Une facture qui passerait de 4 à 40 millions d’euros dès le 1er janvier, d’après Mathieu Thomazeau, président de...

Contenu réservé aux abonnés

73 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi