InternationalPatrimoine

En Artsakh (Arménie), l’épuration culturelle a commencé dans l’indifférence générale

18/03/2021

EDITO. À la suite du documentaire réalisé en novembre dernier, « Arménie, un choc des civilisations », Stéphane Simon, co-fondateur de Front Populaire, vous donne des informations que vous ne lirez ou n’entendrez malheureusement nulle part ailleurs. Dans un silence international écrasant, les édifices et les églises arméniennes sont désormais détruits en Artsakh, région conquise récemment par l’Azerbaïdjan. Comme en Afghanistan, où l’on se souvient du sort des Bouddhas de Bamiyam, dynamités. Un combat pour la mémoire et l’honneur se joue en Arménie, nous alerte Stéphane Simon.

En Artsakh (Arménie), l’épuration culturelle a commencé dans l’indifférence générale

NB : Il est urgent de désacraliser le sujet de l’immigration. Retrouvez nos analyses, nos diagnostics et nos prescriptions dans notre nouveau numéro Front Populaire n°4 : Immigrations, éviter le naufrage.

Les nouvelles d’Arménie, en particulier du territoire autonome de l’Artsakh (Haut-Karabakh) ne sont pas bonnes. Nous avions prévenu. Nous avions filmé l’horreur et la détermination de l’Azerbaïdjan à détruire les Arméniens de l’Artsakh. C’était en novembre. Avec Michel Onfray, et alors que certains se demandaient ce que nous allions faire à 4500 kilomètres de Paris, en pleine pandémie, nous avions répété que se jouait là-bas un choc des civilisations qui n’est pas sans préfigurer ce qui arrive en Europe, et en particulier en France.

La France d’Emmanuel Macron, incapable d’entraîner l’Allemagne et sa minorité turque qui soutiennent les Azéris dans cette nouvelle entreprise génocidaire, a laissé massacrer nos cousins orientaux d’Arménie, ce peuple merveilleux, véritable fils aîné de l’Église – puisque premier peuple de l’Empire romain à s’être converti au christianisme, en 301. Nous avons vu là-bas une armée de paysans et de villageois faire face à une armée azérie renforcée par le soutien turc et ses généraux, dopée par les drones Israéliens, et c’est le cœur en miettes que nous sommes rentrés de ce territoire si lointain – mais si proche à la fois – qui partage avec nous le même héritage civilisationnel.

Nous avons vu les maisons fumantes ou en ruines que les Arméniens laissaient derrière eux, et les merveilleuses églises du haut Moyen Âge, témoignages de ce que fut la vitalité judéo-chrétienne en ces terres millénaires. Nous avons témoigné de ce qui se jouait là-bas et du nouveau génocide qui s’y commet à bas bruit.

L’armée turco-azérie, avec ses lots de mercenaires sortis des rangs de Daesh, a été arrêtée, après 45 jours de...

Contenu disponible gratuitement

59 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+