InternationalCovid-19abonnés

La France doit-elle lever ses restrictions sanitaires comme le Royaume-Uni ?

15/08/2021

DÉBAT. Depuis le 19 juillet, le Royaume-Uni a fait le pari de lever ses restrictions sanitaires mises en place contre le Covid-19. Quelques semaines plus tard, ce pari semble s’avérer gagnant. Alors, la France peut-elle et doit-elle s’en inspirer ? C’est le débat de ce dimanche.

La France doit-elle lever ses restrictions sanitaires comme le Royaume-Uni ?

Le pari était risqué. Alors que le variant Delta sévissait fortement au Royaume-Uni, atteignant le pic de 54 674 cas contaminés par jour le 17 juillet, le Premier ministre Boris Johnson n’a pas reculé et a bien levé les restrictions sanitaires, comme prévu, le 19 juillet : le « freedom day ».

Terminé les masques obligatoires et les jauges maximales de spectateurs lors des concerts ou théâtre ainsi que les limitations de participants lors des mariages ou funérailles. Retour au monde d’avant. Un mois plus tard, le Premier ministre britannique peut se frotter les mains : non seulement, le nombre de contaminations a fortement chuté pour n’être plus qu’en moyenne de 26 000 par jours, mais en plus, le taux de contamination est passé en dessous de 1, à 0,8. Deux fois moins qu’en Allemagne. La mortalité, quant à elle, reste stable depuis la résurgence de l’épidémie avec l’apparition du variant Delta, avec environ une centaine de décès constatés par jours.

Les Britanniques eux-mêmes ne s’attendaient pas à de si bons résultats : Sajid Javid, ministre de la Santé, évoquait un pic envisageable de 100 000 cas positifs par jour. John Edmunds, épidémiologiste à la London School of Hygiene & Tropical Medicine a exprimé dans un article daté du 4 août sa perplexité : « Personne ne sait vraiment ce qu’il se passe ».

Les scientifiques semblent trouver un consensus : la couverture vaccinale qui réduit (en partie) la propagation et limite (largement) les cas graves. Rappelons que le Royaume-Uni a été l’un des pays pionniers dans la vaccination de masse avec Israël, avant le reste du monde. Le 11 août : 71 % des Britanniques ont reçu une première dose, et 60 % deux doses. 89% des adultes ont reçu au moins une injection.

La France peut-elle faire de...

Contenu réservé aux abonnés

67 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+