politiqueUnion européenneabonnésContenu payant

Le discours sur l'État de l'Union 2023 : peuples sacrifiés, Europe unifiée, le novlangue fédéraliste en action 

ARTICLE. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a pris la parole en anglais devant les représentants des peuples européens pour partager sa vision de l'État de l'Union en 2023. Une allocution aux airs d'une double offensive : faire valoir son propre bilan et influencer le scrutin des prochaines élections européennes.

/2023/09/ursula-state-of-the-union-europe


L'eurocratie, c'est d'abord une certaine conception de la démocratie. Preuve en est une fois de plus donnée avec Urusula von der Leyen, le SOTEU (State of the European Union), pastiche maastrichtien du traditionnel discours du président américain devant le Congrès. D'emblée, la présidente de la Commission européenne évoque les futures élections européennes : « Dans 300 jours, les Européens iront voter dans notre démocratie unique. » Elle rappelle ensuite l'efficacité de l'Union, se félicitant du taux de réalisation de 90 % des objectifs politiques de 2019, parmi lesquels figurent la gestion de la pandémie et la réponse à la crise en Ukraine.

Au cours des deux heures de conférence, différentes thématiques sont abordées. Tout d'abord, dans le domaine environnemental, face à une « planète en ébullition », von der Leyen a annoncé le lancement d'une nouvelle phase du Pacte vert européen axée sur la décarbonisation de l'énergie (Green Deal), en mettant toujours l'accent sur l'hydrogène et l'éolien.

Et la présidente de rendre hommage… aux forêts de l'Europe et à la richesse de la biodiversité européenne. Avant de féliciter les agriculteurs pour leur contribution à la sécurité alimentaire en Europe, tout en plaidant pour un dialogue accru et pour la réduction des tensions entre les États membres, notamment en ce qui concerne la Politique agricole commune (PAC). Pour rappel, si la France, plus gros producteur agricole de l'Union, a bénéficié des aides européennes aux agricultures en juin dernier, elle n'a pas été accompagnée à la mesure de sa contribution à la production agricole de l'UE.


L’économie sociale européenne


Ursula von der Leyen a énuméré les grands défis économiques qui attendent l'Union européenne… en tout cas selon elle : la pénurie de main-d'œuvre qualifiée, la compétitivité, l'inflation et les obstacles à l'activité des entreprises. Pour ce dernier point, elle a déclaré : « Ce ne sont pas des...

Vous aimerez aussi