InternationalEuropeabonnés

Plusieurs personnalités politiques européennes espionnées par les États-Unis

02/06/2021

ARTICLE. Selon la télévision publique danoise, les États-Unis auraient espionné, entre 2012 et 2014, plusieurs personnalités politiques européennes de premier plan par l'intermédiaire des systèmes électroniques du Danemark. Parmi les cibles, la Norvège, la Suède, l’Allemagne… et la France.

Plusieurs personnalités politiques européennes espionnées par les États-Unis

Nouveau scandale diplomatique en vue ? C’est en tous cas la question qui peut se poser après les révélations de la chaîne de télévision publique danoise (DR ­­­­­­­­­– Danmarks Radio) de ce dimanche 30 mai. Selon elle, la National Security Agency (NSA), agence américaine de renseignement, aurait espionné des personnalités politiques européennes entre 2012 et 2014 à l’aide des systèmes d’écoute de câbles sous-marins des télécommunications danoises.

Une surveillance de grande ampleur

« Opération Dunhammer », voilà comment a été baptisée l’opération d’espionnage américaine à destination de ses « alliés » européens. Concrètement, les États-Unis se sont branchés sur les câbles sous-marins du Danemark grâce à la participation des services secrets danois au programme de surveillance de masse « Xkeyscore », dont l’objectif était de capter les communications téléphoniques, les SMS, mais aussi les services messagerie en ligne, les recherches internet et les métadonnées (date du message, expéditeur et destinataires, lieu, type, format…).

Les câbles sous-marins du Danemark étant reliés aux pays voisins, à savoir : la Suède, la Norvège, les Pays-Bas, et l’Allemagne, les personnalités ciblées proviennent donc pour la plupart de ces pays-là. Parmi elles, la chancelière allemande Angela Merkel mais aussi Frank-Walter Steinmeier, chef de file du SPD (sociaux-démocrates allemands) et Peer Steinbrück, un des poids lourds du même parti.

Un rapport de quinze pages du renseignement militaire danois (Forsvarets Efterretningstjeneste, FE) sur cette opération révèle également la mise sur écoute de personnalités de premier plan norvégiennes, suédoises et… françaises. Impossible à cette heure de savoir exactement qui est concerné.

Pas une surprise

Pour les connaisseurs du monde du renseignement, la mise sous écoute de proches alliés n’est pas vraiment une surprise. Selon Antoine Lefébure, auteur d’un livre sur les révélations de Snowden et interrogé par Franceinfo cette affaire « n'a rien d'étonnant. Les États-Unis ont un...

Contenu réservé aux abonnés

58 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+