InternationalEuropeabonnés

Qui est Roberta Metsola, la nouvelle présidente du Parlement européen ?

06/02/2022

ARTICLE. La « conservatrice » maltaise Roberta Metsola a été désignée présidente du Parlement européen de Strasbourg, le 18 janvier dernier. Pas si conservatrice que ça, pur produit des institutions européennes… Qui est-elle ?

Qui est Roberta Metsola, la nouvelle présidente du Parlement européen ?


Roberta Metsola a été élue présidente du Parlement européen – assemblée d’eurocrates sans pouvoir véritable – le jour du 43ème anniversaire de l’assemblée, le 18 janvier dernier. La Maltaise a réussi à obtenir 458 voix sur les 690 exprimées et valides, avec le soutien de son parti (le PPE, droite libérale) mais aussi du S&D (social-démocrate) et de Renew Europe (libéraux et macronistes) à la faveur d’un accord de coalition conclu le 17 janvier entre les trois formations, qui se sont mises d’accord sur une feuille de route commune. Metsola était en concurrence avec l’espagnole Sira Rego, venue de la gauche radicale, et avec la Suédoise des Verts Alice Bah Kuhnke.

Elle est la première Maltaise à accéder à cette fonction et seulement la troisième femme, après deux Françaises : Simone Veil (1979-1982) et Nicole Fontaine (1999-2002), à qui elle a d’ailleurs rendu hommage en déclarant espérer « qu’il ne faudra pas deux décennies pour qu’une femme » parvienne de nouveau à ce poste. Elle a succédé à David Sassoli, décédé le 11 janvier dernier, et avait récemment gagné en visibilité en assurant l’intérim de ce dernier. Pourtant, son accueil a été mitigé. En cause : ses convictions anti-avortement, majoritaires à Malte, dernier pays européen où l’Interruption volontaire de grossesse (IVG) reste illégale. Des prises de position qui lui ont valu des critiques venues aussi bien de l’aile gauche que du centre du Parlement européen.

Un pur produit de la « bulle bruxelloise »

Née en 1979, Roberta Metsola est diplômée de l’université de Malte, puis du fameux Collège d’Europe à Bruges (Bruxelles), destiné à former les futurs « professionnels de l’Europe ». La Maltaise commence sa carrière politique au Parti nationaliste maltais, où elle travaille de 2004 à 2012 au sein de la représentation permanente de Malte auprès...

Contenu réservé aux abonnés

60 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+