RemaniementMacronie

Élisabeth Borne maintenue à Matignon : encore quatre ans…

CONTRIBUTION / OPINION. La reconduction d’Élisabeth Borne à Matignon, provocation ou fatalité faute de substitut, n’est que la confirmation de ce que rien n’est destiné à changer. Plus la France dysfonctionne, plus Emmanuel Macron s’enfonce dans ses convictions, envers et contre tous. Et il a encore quatre ans à tenir…

/2023/07/remaniement-borne-macron

Élisabeth Borne maintenue à Matignon : encore quatre ans…

On se souvient de ce comique de répétition du Bébête Show de Roucas, figurant un Jacques Chirac désespéré, accoudé à son zinc sirotant sa bière, égrainant le temps restant avant l’élection par des « Putain… deux mois… un mois… dix jours ! » ; et puis de la Une opportuniste d’un journal de gauche au lendemain de son élection titrant « Putain… sept ans ! »

Le Bébête Show, comme les Guignols de l’Info, dont il fut le précurseur, ont disparu. Disparus des grilles des programmes de la télévision. Mais ils ont pris leurs quartiers à l’Élysée, à Matignon et sous les ors des palais de la République. On les a « en vrai », et la réalité dépasse la fiction. Parce que si nous n’étions pas dans une République de guignols, jamais Élisabeth Borne n’aurait été reconduite à son poste. Elle, dont on craignit un temps qu’elle battrait le record de brièveté d’Édith Cresson à Matignon, illégitime après sa troisième semaine en place pour avoir été maintenue après que le président a perdu sa majorité absolue à la Chambre en juin 2022, humiliée par son président, recadrée aussi vertement que publiquement en Conseil des ministres, désavouée… est finalement reconduite ! Parce que le Prince (et lui seul) en décida ainsi.

Macron lui avait assigné deux missions critiques à accomplir en 100 jours de sursis : apaiser la France et trouver une majorité pour l’accompagner dans sa politique. Elle a lamentablement échoué dans les deux : la France à feu et presque à sang pendant cinq jours d’émeutes à plus d’un milliard d’euros de dégâts, des commissariats attaqués, des maires et leur famille qu’on essaie de brûler vifs. Et, à côté de ça, aucune majorité, pas même de circonstance, n'a été trouvée à l’Assemblée. Macron va nous expliquer qu’elle a échoué, mais « en...

Vous aimerez aussi