opinionsCrise Sanitaire

« Enfermez-les tous ! » : une stratégie anti-covid aussi inefficace que liberticide

06/04/2021

OPINION. L’application des restrictions sanitaires à l’ensemble de la population, sans aucune distinction, constitue pour notre abonné une atteinte injustifiée aux libertés fondamentales. Sans minimiser l’épidémie, une autre stratégie était, selon lui, possible.

« Enfermez-les tous ! » : une stratégie anti-covid aussi inefficace que liberticide

Dans une société civilisée et démocratique, que se passe-t-il quand un citoyen représente un danger pour le reste de la population ? On le met à l’isolement pour éviter qu’il nuise à autrui, que cette nuisance soit volontaire, ce qui conduit à un emprisonnement, ou qu’elle soit involontaire (malade mental criminel), auquel cas sa mise à l’écart est accompagnée de soins dans des établissements spécialisés.

Ce fonctionnement est clairement défini par l’article 4 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, à laquelle la Constitution de 1958 proclame solennellement son attachement dans son préambule : « La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la loi ».

Ce principe fondamental est totalement remis en cause depuis l’apparition du virus SARS-CoV-2. En effet, les gouvernements nommés par Emmanuel Macron, que ce soit celui d’Édouard Philippe ou celui de Jean Castex, ont décidé d’appliquer des mesures collectives de restrictions de liberté, soit à l’échelon national soit à l’ensemble des habitants de certaines régions, et ceci sans distinction de leur état de santé, mélangeant donc dans une même mesure les malades et les bien-portants. Donc ceux qui peuvent « nuire à autrui » et les inoffensifs.

Que se passe-t-il lorsqu’une personne est testée positive au Covid-19 ? Les services de santé lui conseillent de se mettre à l’isolement pour « protéger ses proches », mais l’État ne la contraint en aucune manière à s’isoler pour éviter de contaminer d’autres personnes autour d’elle, alors que sa liberté devrait être réduite puisqu’elle peut transmettre le virus à quiconque s’en...

Contenu disponible gratuitement

64 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+