opinionsImmigration

La clandestinité du regard critique sur l’immigration en France

09/03/2021

OPINION. Le Youtubeur et écrivain Majid Oukacha nous livre un point de vue à la fois nuancé et sans concession sur l’immigration, un sujet médiatique sensible où l’optimisme semble trop souvent faire prévaloir une supériorité morale sur toute forme d’inquiétude.

La clandestinité du regard critique sur l’immigration en France

NB : Il est urgent de désacraliser le sujet de l’immigration. Retrouvez nos analyses, nos diagnostics et nos prescriptions dans notre nouveau numéro Front Populaire n°4 : Immigrations, éviter le naufrage.

Exprimer un constat critique sur l’immigration tout en évitant d’être accusé de répandre la haine envers la différence est un exercice philosophique bien périlleux ces temps-ci. Dans une agora française où le jugement intellectuel est dorénavant sommé de se justifier sur le terrain moral de la politique, l’immigration est en effet devenue un sujet de débat qui conduit quasi-systématiquement à des conflits manichéens.

Tout en regrettant ce binarisme photogénique et vendeur dans l’espace médiatique, on peut déplorer que ces débats sur l’immigration voient de plus en plus s’opposer deux camps qui semblent irréconciliables. Non pas la droite contre la gauche, ni les « Français de souche » contre les « Français issus de l’immigration », mais plutôt une opposition entre ceux qui veulent faire taire et ceux qui veulent s’exprimer. S’exprimer face à des contradicteurs qui, dans la pleine certitude de leurs arguments d’autorité, se demandent si on a le droit ou non de dire une idée avant même de commencer par se demander si cette idée est vraie ou non.

La question sensible de l’immigration se soustraie néanmoins parfois au principe absolu de la vérité, avec lequel tout ce qui n’est pas démontrable scientifiquement demeure faux jusqu’à preuve du contraire. Certains enjeux comme la stabilité ou l’unité nationale sur un plan culturel, invoqués par nombre de Français pour expliquer leur regard sévère et sceptique sur l’immigration, n’ont ainsi pas toujours besoin de statistiques produites par la sociologie d’État pour exister, s’ébruiter et convaincre.

Selon que l’on voie le verre à moitié plein ou à moitié vidé, des principes de précautions vis-à-vis de la nature ou de la quantité...

Contenu disponible gratuitement

82 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi