opinionsFrance rural

Le rat des villes et le rat des champs

OPINION. Parmi les nombreuses fractures de la société française, celle qui oppose les citadins au monde rural est peut-être la plus sous-estimée. Illustration avec ce texte humoristique de notre lecteur.

Le rat des villes et le rat des champs


Bienheureux comme Alexandre dans sa campagne périphérique malgré le mépris un brin condescendant qu’affichait pour lui pour son cousin de la ville, notre rat des champs, juché sur son tracteur pétaradant et revêtu d’un gilet jaune réfléchissant (il pensait que c’était là le sommet de l’élégance, étant peu au fait des modes changeantes de la cour), montait dans la capitale, coiffé d’un chapeau de paille en fumant une gitane papier maïs. La promesse d’un repas gastronomique valait bien le déplacement. 

Grande fut son inquiétude quand il franchit les faubourgs. Là où, auparavant, se trouvaient des terrains maraîchers alternés de manufactures en fontes, verrières et cheminées de briques, il ne voyait de ses petits yeux de jais que des terriers immenses à demi dévastés. « Pourquoi me jettent-ils des cailloux, moi qui ne leur ai rien fait ? Peut-être sont-ce ces diables de Tasmanie mâtinés de hérissons qui peuplent aujourd’hui ces quartiers que l’on m’avait évoqués ? »

Non moins grande fut sa stupeur quand il franchit les portes de la cité où devait l’attendre son cousin civilisé. Il fallut que sa parentèle le hèle pour qu’il puisse le reconnaitre dans le grouillant bestiaire de la foule. Il faut dire que ce dernier était apprêté d’une façon fort peu classique. Là où notre rongeur rustique pensait retrouver un rat citadin doté de fières moustaches se trouvait une souris verte imberbe qui fumait de l’herbe en courant sur la tête. Pour fêter ces retrouvailles, le rat gueux voulut pratiquer la traditionnelle accolade, mais s’embrouilla les pattes dans un check complexe qui n’était pas dans ses usages. En un étrange langage, son moderne cousin lui tint à peu près ces propos : « C’est que je me suis construit gender fluide ! C’est devenu hyper hype in the place to be ! Et...

Contenu disponible gratuitement

65 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi