opinionsEmmanuel Macron

Les scandales passés et les scandales nouveaux vont-ils perdre Macron ?

10/03/2022

OPINION. Mépris des Français, contrats avec d’onéreux cabinets de conseils, vente de fleurons industriels… Même si Emmanuel Macron domine les sondages, ses scandales peuvent-ils le faire perdre ?

Les scandales passés et les scandales nouveaux vont-ils perdre Macron ?


On se souviendra que les diamants de Giscard, les sous-marins de Balladur, les budgets électoraux de Sarkozy, les costumes de Fillon et l’emploi de sa femme, ont joué un rôle dans leur échec politique. Aussi peut-on penser que les scandales de Macron, passés et à venir, peuvent le balayer en dépit de sondages bizarres, l’aiguille du compteur ayant décollé à plus de 30% ces derniers jours après avoir été bloquée autour de 24 % pendant des mois.

Le florilège de propos odieux et ridicules sur les Français ou sur Benalla, aidera certes à son effondrement final, coïncidant simultanément avec la dédiabolisation du discours patriote tel que présenté par de plus en plus de candidats ! La dérive monarchique, facilitée par un parlement de figurants et un gouvernement de pantins, jouera aussi contre lui, de même que la gravissime situation économique et sociale, cette cause ayant produit ces effets. Sans parler de sa ridicule, au pire irresponsable et dangereuse, au mieux inefficace, politique étrangère en Afrique ou en Europe.

Loué soit (cette fois-ci) le Canard enchaîné qui fait une bonne synthèse du gravissime scandale Alstom. Car le 10 février, en visite à l’usine de Belfort, le Macron candidat annoncait le rachat par EDF de l’activité des turbines nucléaires vendue à General Electric en 2015 par le Macron ministre, mais pré-candidat. Le Canard du 16 février affirmait que ce rachat coûterait un milliard d’euros, alors que la vente en 2015 avait été conclue à 585 millions. De plus « GE… conserve la construction des turbines Arabelle sur le continent américain » ! Et les inestimables secrets et savoir-faire industriels ont déjà été copiés.

Mais ce « tour de force industriel et financier » (sic) — pouvant s’apparenter à la haute trahison — a sans doute été imaginé grâce à l’« expertise » de...

Contenu disponible gratuitement

46 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+