opinionsPatriotisme

Ma jolie France, mon amour…

07/12/2022

OPINION. Comme il écrirait à un amour disparu, notre lecteur témoigne de son attachement charnel à la France, qu’il se désole à voir se dissoudre.

Ma jolie France, mon amour…


Te voilà partie… beaucoup trop vite, sans vraiment dire au revoir et sans trop résister, presque résignée à disparaître. Et surtout, sans nous laisser parler précisément de ce qui me relie à toi. J’ai trop envie de te rêver auprès de moi, de te retrouver pour ce que tu avais de meilleur, de t’écouter chanter tes belles images, tes magnifiques paysages et tes grands auteurs.

Je refuse ce silence qui gronde en moi, je ne veux pas médire de toi… mais pourquoi n’as-tu pas souhaité te battre, enfin aborder les sujets qui fâchent, des petites maladresses aux énormes bêtises commises par nos dirigeants. Je sais, tu t’es sentie trahie ! Comment t’en vouloir ? D’autres l’auraient pensé pour moins que ça.

Tu me chuchotes que tu aimes ton peuple et qu’il est tout pour toi, mais tu ne dis rien de moi en tant qu’individu. Je ne te suis pas indifférent, je le sens bien, et je crois que tu refuses au fond de toi de l’admettre et de le dire. Que crois-tu perdre ainsi ? Tu peux apprécier tes anciennes amours tout en acceptant quelques nouveautés. Mais pourquoi vouloir tout renier et changer à ce point ?

Qu’as-tu donc vécu dans ta genèse pour ne pas accepter de parler de ce que tu ressens, de ne pas savoir te laisser guider par tes émotions ? Tout jeune déjà, j’ai lutté avec toi pour gagner notre liberté, et je ne suis pas près de la laisser s’en aller pour me retrouver enchaîné à je ne sais quelle mauvaise idée… La révolution laisse des traces dans notre imaginaire collectif, bonnes et mauvaises, mais nul ne peut souhaiter une espèce de retour en arrière, qui nous tuerait certainement avant même d’avoir esquissé librement le plus petit baiser.

La relation avec l’autre ne...

Contenu disponible gratuitement

70 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi