opinionsGéopolitique

Notes sur la guerre russo-ukrainienne

OPINION. Docteur en sciences politiques et professeur de civilisation russe, Jean-Robert Raviot propose une « mise à plat » à date de ses idées concernant le conflit russo-ukrainien. « Travaux en cours », comme le disent les professionnels des travaux publics. 

Notes sur la guerre russo-ukrainienne


La guerre qui se déroule, sous nos yeux, quotidiennement depuis le 24 février dernier, et par médias interposés, résulte de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Il s’agit d’une agression dont l’ampleur est sans précédent en Europe depuis l’invasion de l’URSS par l’Allemagne en 1941. Dans cette guerre, l’Occident [OTAN et UE] ne s’engage pas militairement, mais il se place du côté de l’État agressé, de l’État qui subit cette invasion, l’Ukraine, et du côté des victimes sous le feu, les Ukrainiens. Il engage toute sa puissance politique, diplomatique et informationnelle contre la Russie. La mobilisation, côté occidental, est générale. « Nous sommes Ukrainiens ».

Continuum et perspectives

La guerre russo-ukrainienne s’inscrit dans un continuum. D’abord, celui de la guerre dans le Donbass (et l’est de l’Ukraine), dont la phase active a eu lieu en 2014-2015. Ce fut une guerre très meurtrière – 13.000 morts selon l’ONU – qui ne s’est jamais arrêtée. Seule l’intensité de cette guerre a diminué après 2015. Aucune négociation sous l’égide de quelle puissance que ce soit n’a pu aboutir à un cessez-le-feu, et encore moins à une paix durable. Depuis lors, l’Occident refuse d’accorder une légitimité aux républiques autoproclamées de l’est de l’Ukraine [Donetsk et Lougansk], détourne les yeux des victimes civiles placées sous le feu et tend à ne pas trop souligner l’ampleur des bombardements ukrainiens sur les civils de ces territoires.

Ouvrons la perspective. La guerre russo-ukrainienne s’inscrit dans un continuum historique qui remonte au moins au XVe-XVIe siècles, si ce n’est à la chute de la Rous’ kiévienne, défaite par la Horde d’Or, à la fin du XIIIe siècle. Je renvoie ici à l’excellente remise en perspective de mon collègue Yves Hamant (revue Esprit).

Remontons à 1991 : la chute de l’URSS. L’indépendance de l’Ukraine, proclamée le 24 août 1991, marque...

Contenu disponible gratuitement

86 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+