politiqueEmmanuel Macronabonnés

Alain Minc ou la stratégie du leurre

15/02/2022

ARTICLE. Invité dans la matinale de France Inter pour y défendre la candidature de Valérie Pécresse ce lundi 14 février, Alain Minc en a profité pour reprocher à Michel Onfray, Alain Finkielkraut et Marcel Gauchet de faire le jeu d’Éric Zemmour. Leur tort présumé ? Ne pas déclarer clairement qu’ils ne voteront « en aucun cas » pour le candidat de Reconquête !

Alain Minc ou la stratégie du leurre


« Heureusement que ceux qu’on appelle les grands intellectuels n’ont plus le poids qu’ils avaient, car avez-vous entendu Marcel Gauchet, même Alain Finkielkraut ou Michel Onfray, dire qu’en aucun cas ils ne voteront Zemmour ? Jamais », a déclaré Alain Minc dans la matinale de France Inter de ce lundi 14 février. Nous nous trouvons dans un « drôle de pays où la gauche est à 24 % », ce qui signifie qu’il y a eu, sur un certain nombre de sujets, « un glissement de terrain incroyable » de la gauche vers la droite a encore estimé l’ex-soutien d’Emmanuel Macron, désormais soutien de Valérie Pécresse. « J’en ai marre de la mollesse collective à l’égard d’Éric Zemmour », avait-il déclaré par ailleurs le 3 novembre 2021 sur LCI, ciblant nommément Michel Onfray, pourtant très clair sur cette question.

On pourra faire crédit à Alain Minc du fait qu’il n’a pas choisi d’amener le sujet sur la table hier, mais Léa Salamé n’a fait que l’interroger à nouveau sur une critique qu’il avait déjà formulée en novembre. Le 3 novembre 2021, Éric Zemmour n’était pas encore candidat et nous avions organisé notre grande conférence-débat du palais des Congrès (4 octobre 2021). Mais dès le 26 octobre, Michel Onfray publiait le texte « Le Zemmourisme : lui c’est lui, moi c’est moi », pour clarifier sa position. En ce sens, après les multiples déclarations de Michel Onfray, les propos d’Alain Minc (qui n’ont fait l’objet d’aucune objection du côté des journalistes présents sur le plateau) sont pour le moins malhonnêtes. Méthode du contre-feu ? Politique de la terre brûlée ? Stratégie du leurre, en tout cas. Quoi de plus efficace médiatiquement, le lendemain d’un meeting désastreux pour la candidate LR – qu’il soutient ouvertement -, que de lancer une double grenade...

Contenu réservé aux abonnés

62 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+