politiqueÉconomieabonnés

Croissance : l’étrange optimisme de Bruno le Maire

02/09/2022

ARTICLE. Le ministre de l’Économie nous promet une croissance de l’ordre de 2,5 % pour 2022. Une annonce qui ne convaincra pas grand monde, tant la France craint une possible récession en cette rentrée estivale.

Croissance : l’étrange optimisme de Bruno le Maire


Il claironnait. En décembre 2021 et face à Éric Zemmour dans « Élysée 2022 », Bruno Le Maire le promettait, nous étions « en train de retrouver le niveau de croissance, le niveau d’emploi, le niveau de réindustrialisation que nous avons eu pendant les Trente Glorieuses ». Il s’appuyait alors sur des « résultats (…) clairs : une des croissances les meilleures de la zone euro, un taux d’emploi le plus élevé depuis un demi-siècle ». Nous en sommes assez loin : l’Insee affiche une progression de 0,5 % dans son calcul du PIB pour le second trimestre 2022.

Quelques mois plus tard, l’enthousiasme du ministre de l’Économie est d’ailleurs redescendu d’un cran. Certes, en janvier Bruno Le Maire se félicitait : la croissance de l’année 2021 venait d’être évaluée à +7 %. La preuve « que la politique du gouvernement est efficace » s’était autocongratulé Bruno Le Maire, qui tablait alors sur une prévision de croissance de l’ordre de 4 % pour l’année 2022. Mais c’était sans compter sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février.

Le conflit en Ukraine et les sanctions décidées par l’Europe contre la Russie ont coûté cher à la France. Pour un résultat par ailleurs décevant : pour preuve, même l’économiste François Lenglet, que l'on peut difficilement soupçonner de poutinophilie, a expliqué sur RTL qu’elles « pénalisent davantage les clients de la Russie que la Russie elle-même ». Ces mesures, conjuguées à la crise géopolitique, ont provoqué en France une forte inflation, évaluée à +5,8 % en août par l’Insee. En marge de la "Rencontre des entrepreneurs de France 2022" organisée par le Medef les 29 et 30 août (au cours de laquelle est intervenu le président ukrainien Volodymyr Zelensky) , Bruno Le Maire s’est voulu rassurant « La croissance française résiste, elle...

Contenu réservé aux abonnés

45 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+