politiqueEDF

Démantèlement d’EDF : une pétition contre le projet scandaleux de la Commission européenne

04/12/2020

ARTICLE. Des négociations entre l’État français et la Commission européenne sont en cours au sujet de la libéralisation du groupe EDF. Une pétition de l'association Front Populaire&Co pour s’opposer à ce projet guidé par l’idéologie libérale européenne est disponible en ligne.

Démantèlement d’EDF : une pétition contre le projet scandaleux de la Commission européenne

La France a la chance d’avoir son indépendance énergétique construite depuis 1945. Mais cette réalité est en passe d’être remise en cause : un document, daté de mai 2020, rédigé par l’Agence des participations de l’État et intitulé « Régulation économique du parc nucléaire existant : Schéma Hercule et garanties de gouvernance apportées », établit les négociations entre l’État français et la Commission européenne au sujet de la libéralisation des activités et filiales du groupe EDF. C’est ce qui a poussé les représentants des Yvelines de l’association citoyenne Front Populaire et Compagnie à lancer une pétition via le site du site de l'Assemblée nationale, qui est la quatrième la plus suivie de la plateforme avec déjà plus de 2000 signataires.

61 milliards d'euros. C'est le niveau record de la dette d'EDF fin 2019. Pour supporter cette dette, EDF compte sur son actionnaire principal, l'Etat français, qui le soutient financièrement. Ce qui n’est pas du goût de la direction générale de la concurrence de Bruxelles qui voudrait faire éclater le groupe pour que l'aide à la filière nucléaire n'avantage pas les autres entités d'EDF face à ses concurrents. Selon la note, la direction générale de la concurrence justifierait la désintégration juridique, financière, comptable et opérationnelle du groupe par « l’ampleur de l’aide qui serait octroyée à EDF du fait du SIEG (NDLR : le service public) […] afin d’éviter que le soutien au nucléaire régulé ne profite d’une quelconque manière aux autres entités du groupe ». En définitive, si les exigences démesurées de l’Europe sont acceptées par la France, EDF serait tout simplement démantelé et privatisé.

Le projet « Hercule » vise ainsi à découper EDF en deux, voire trois entités, avec des conséquences certaines et des risques majeurs. La Commission souhaite que le groupe EDF rompe ses liens avec l’État et privatise certaines filiales (énergies renouvelables...

Contenu disponible gratuitement

41 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi