politiqueEuropeabonnés

Dette publique : même Bruno Le Maire critique les règles de Bruxelles !

19/01/2022

ARTICLE. Dans une interview accordée à un groupe de sept journaux européens dimanche 16 janvier, Bruno Le Maire a jugé « obsolètes » les règles européennes sur la dette publique. C’est dire l’ampleur du désastre…

Dette publique : même Bruno Le Maire critique les règles de Bruxelles !


Vous l’aurez compris, et la Macronie n’a pas raté une occasion de le rappeler : la France a pris la présidence tournante du Conseil de l’UE. Bruno Le Maire en animera le premier Conseil des ministres des finances mardi 18 janvier, et Emmanuel Macron s’exprimera devant le Parlement européen le lendemain. Interrogé à ce sujet par un groupe de sept journaux européens (dont Les Échos) le 16 janvier, le ministre de l’Économie et des Finances a – entre autres choses – détaillé les principaux objectifs et les principales ambitions européennes de l’exécutif en cette fin de quinquennat.

Bruno Le Maire a fait valoir dans cet entretien que le Pacte de stabilité et de croissance – ensemble de critères auxquels doivent adhérer les pays membres de l’UE en matière de budget, de finances, de dette publique, etc. – a encore un sens « dans son ensemble », car « aucune union monétaire » ne pourrait « subsister sans règles communes ». Toutefois, les règles actuelles concernant la dette publique des États membres sont selon lui « obsolètes », le ministre constatant que l’écart entre les pays les plus endettés et ceux les moins endettés de la zone s’est creusé durant la dernière crise, passant de 40 à 100% du PIB dans les cas extrêmes.

Bruno Le Maire, partisan d’un autonomisme français dans le cadre de l’UE ?

Pour réformer le Pacte de stabilité et de croissance, plusieurs propositions ont été énumérées, comme celle « d’avoir des calendriers et des objectifs différents pour chaque pays », ce qui reviendrait à adapter les règles à la situation particulière de chaque pays. La moindre des choses, pourrait-on répondre. Autre concept jugé « intéressant » par Bruno Le Maire : celui « d’appropriation », qui consiste à considérer qu’il « devrait appartenir aux...

Contenu réservé aux abonnés

61 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+