politiquePoliceabonnés

Doubler le temps de terrain des policiers en dix ans : une esbroufe macronienne ?

16/09/2021

ARTICLE. Emmanuel Macron souhaite doubler en dix ans la présence des policiers et des gendarmes sur le terrain. Cette déclaration en clôture du "Beauvau de la sécurité" est-elle seulement réalisable ?

Doubler le temps de terrain des policiers en dix ans : une esbroufe macronienne ?

Deux fois plus de policiers sur la voie publique d’ici dix ans ? C’est l’objectif ambitieux que vient d’annoncer Emmanuel Macron lors de son discours de clôture au Beauvau de la sécurité. Un thème qu’il s’est attelé à se réapproprier ces derniers mois – 2022 approchant, hors de question pour la Macronie de déserter ce terrain au profit des oppositions. En avril, il accordait ainsi une interview au Figaro, dans laquelle il annonçait que le gouvernement ​​tiendrait son objectif de 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires promis en début de quinquennat. 6 214 auraient été recrutés et 2 000 policiers et gendarmes supplémentaires devraient intégrer les effectifs en 2021.

« Pour une heure passée sur le terrain, les policiers font sept heures de procédures administratives »

L’idée pour le président de la République n’est d’ailleurs pas de recruter le double des effectifs de police et de gendarmerie actuels. L’objectif est avant tout de dégager du temps aux forces de l’ordre sur la gestion de l’administratif, notamment via plus de numérisation. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, s’est d’ailleurs fait le porte-voix de cet objectif. Le 20 février, au Parisien, il affirmait ainsi : « Les policiers nous disent : "On croule sous la paperasse." Nous allons donc alléger et numériser toutes les procédures. » Et le locataire de la place Beauvau de constater qu’  « aujourd’hui, pour une heure passée sur le terrain, les policiers font sept heures de procédures administratives ».

Libération, via son antenne Checknews, a cherché à savoir si ce ratio était exact. Interrogés à ce sujet, certains syndicats de police contestaient pourtant les chiffres du ministre... Pour l’Unsa, il s’agirait plustôt d’ « un rapport d’une heure ou une heure et demie de terrain pour cinq heures ou cinq heures et demie...

Contenu réservé aux abonnés

65 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+