politiqueSouverainismeabonnés

Emmanuel Macron, un président contorsionniste

05/03/2022

ARTICLE. Dans sa « Lettre aux Français » qui annonce sa candidature à la présidentielle, Emmanuel Macron n’a de cesse de tordre la vérité et les concepts. Quand il s’agit de son bilan, la vérité est parfois moins élogieuse que ce que le chef d’État peut prétendre.

Emmanuel Macron, un président contorsionniste


« Nous n’avons pas tout réussi. Il est des choix qu’avec l’expérience acquise auprès de vous je ferais sans doute différemment » explique Emmanuel Macron, en un bien tiède mea culpa, dans sa « lettre aux Français » transmise jeudi soir à la presse quotidienne régionale. Il faudra se contenter de cette fugace pointe d’autocritique. D’autant plus que ce texte verse dans une analyse parfois contestable, tant le président de la République semble porter parfois un bien étrange regard sur son bilan ou sur sa conception de la France.

N’oublions jamais qu’Emmanuel Macron aura réussi à théoriser le « en même temps ». Ici, il l’applique sur sa conception de la France dans l’Europe. La France doit faire l’effort « d’être crédibles » pour « convaincre nos principaux voisins de commencer à bâtir une Europe-puissance ». Pour Emmanuel Macron, la France, être la 6e puissance mondiale ne suffit donc pas à lui-même pour intégrer ce projet européen. Notre pays en est réduit à devoir donner des gages aux autres nations du continent.

Face aux crises qui secouent le monde contemporain, le président entend rester ferme : « nous ne répondrons pas à ces défis en choisissant le repli ». Il rappelle en cela les sempiternelles réactions des libéraux maastrichtiens qui frémissaient à la simple évocation des mots « souverainisme » ou « protectionnisme ». Alain Juppé ne disait-il pas en 2016 que le protectionnisme était « un grand danger pour l’économie mondiale, pour la paix du monde » ? Le 26 avril 2017, un certain Emmanuel Macron en campagne à Arras n’affirmait-il pas lors d’un meeting : « le protectionnisme, c’est la guerre ! » ?

Pour autant, il n’a jamais été autant question de souveraineté que ces deux dernières années : « Nous devons relocaliser et recréer des forces...

Contenu réservé aux abonnés

73 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+