politiqueNucléaireabonnés

Énergie : Olivier Marleix souhaite la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le nucléaire

08/09/2022

ARTICLE. Alors que la question énergétique enfle à mesure que la température baisse, le député Olivier Marleix a appelé lundi à la création d’une commission d’enquête parlementaire pour ‘‘établir les responsabilités de la perte de souveraineté énergétique de la France’’. Au micro de Sonia Mabrouk le 7 septembre au matin, le président du groupe LR à l’Assemblée a eu l’occasion d’apporter plus de précisions.

Énergie : Olivier Marleix souhaite la création d’une commission d’enquête parlementaire sur le nucléaire


7 septembre, matinale d'Europe 1 présentée par Sonia Mabrouk. Comme à son habitude, la journaliste d’Europe 1 adopte une posture assez offensive vis-à-vis de son interlocuteur ; en l'occurrence, il s'agit de l’interpeller sur la réelle utilité de la commission d'enquête parlementaire qu’il appelle de ses vœux. « À vous entendre, vous avez déjà le résultat de votre commission. Vous avez déjà le responsable : Emmanuel Macron, si je vous entends bien ? ». Ce à quoi Olivier Marleix répond par un parallèle historique : « Il n’est pas le seul, il y a une association de malfaiteurs si je puis dire. Il y a des moments, plus ou moins tragiques dans notre histoire, où les Français découvrent, un peu stupéfaits, un espèce d’affaiblissement de la France par apport à ce qu’on leur avait raconté. Cela a été le cas en juin 40, où ils ont découverts qu’ils n’avaient plus d’armée. Et là, ils découvrent, en septembre 2022, le président de la République qui leur demande de ne pas mettre le chauffage à plus de 19° cet hiver. Pour une grande puissance, censée avoir acquis, grâce au Général De Gaulle, l’indépendance et l’abondance en matière énergétique, c’est assez stupéfiant ». Une comparaison qui permet au député de justifier, en quelque sorte, la mise en place de cette commission « Ceux qui ont pris des mauvaises décisions, qui font que la France a perdu son indépendance doivent en assumer les conséquences. La responsabilité est inhérente au principe démocratique ».

Visiblement peu convaincue par cette première réponse, Sonia Mabrouk décide de mettre les pieds dans le plat « Que peut-il sortir de concret d’une commission d’enquête sur le nucléaire ? Quelle vérité peut éclater au grand jour ? ». « Déjà prendre le temps de poser ces responsabilités. Savoir comment on a...

Contenu réservé aux abonnés

54 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi