politiqueUnion européenne

France Télévisions : les rédacteurs en chef incités financièrement à parler de l’UE

18/01/2021

ARTICLE. Une part variable de la rémunération des rédacteurs en chef de France Télévisions dépend depuis quelques mois de la mise en avant de sujets européens. Diversité et Union européenne, le nouveau programme de Delphine Ernotte ?

France Télévisions : les rédacteurs en chef incités financièrement à parler de l’UE

« Diversité, visibilité, Outre-Mer, Europe. » Ce libellé fixe les nouveaux objectifs du groupe France Télévisions à l’adresse de ses rédacteurs en chef, depuis le second mandat de Delphine Ernotte, entamé en juillet 2020. Désormais, nous apprend Le Monde, une partie variable de leur rémunération dépendra de leur implication à mettre en avant ces sujets. « Il faut l’avouer, l’objectif de nature éditoriale qui est ainsi assigné aux équipes dirigeantes de France Télévisions est surprenant », reconnaît Virginie Malingre. Et la journaliste de se demander les raisons qui ont pu pousser le groupe présidé par Delphine Ernotte à vouloir « intéresser » financièrement ses équipes rédactionnelles à l’actualité européenne.

Il faut partir d’une constatation : l’actualité de l’Union européenne est plutôt ignorée par les journaux télévisés. Selon une étude de la Fondation Jean-Jaurès datant de 2019, ils n’y ont consacré que 2,7 % de leurs sujets en 2018, soit autant de temps que pour l’ONU. Il est assez amusant de noter que ce qui étonne Le Monde, ce n’est pas que l’outre-mer ne soit pas assez représenté dans l’actualité du service public – ce qui serait le vrai sujet car l’outre-mer, c’est la France -, mais que l’Europe ne soit pour partie ignorée. Jugez plutôt : « Bruxelles est pourtant moins loin de Paris que Basse-Terre ou Fort-de-France, et c’est là que se décide une bonne part de ce qui deviendra ensuite la législation française. Mais force est de constater que, de manière générale, la télévision française se sent peu concernée par ce qui s’y passe. » Nos concitoyens d’outre-mer seront heureux d’apprendre que - pour des raisons kilométriques - ils présentent moins d’intérêt que les Polonais et les Slovaques.

C’est ainsi qu’on apprend que France 2 et France 3 « ne peuvent pas se vanter d’être à la...

Contenu disponible gratuitement

63 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+