politiqueMarine Le Pen

Jérôme Sainte-Marie : « Nous vivons désormais à l’ère de l’alternance interdite »

14/04/2022

ENTRETIEN. Analyste politique, sondeur de profession, Jérôme Sainte-Marie est l’auteur en 2019 de Bloc contre bloc (éd. du Cerf), une radiographie du « bloc élitaire » macronien et, en 2021, de Bloc populaire (éd. du Cerf) où il tente de cerner les conditions de possibilité d’une consolidation du bloc populaire. Nous l’avons interrogé sur les résultats du 1er tour de l’élection présidentielle.

Jérôme Sainte-Marie : « Nous vivons désormais à l’ère de l’alternance interdite »


Front populaire : 12 candidats en lice, 3 candidats au-dessus de 20% qui vampirisent presque 75% des suffrages, et tout le reste sous les 10%. Comment analysez-vous ce phénomène de polarisation ?

Jérôme Sainte-Marie : Ces résultats donnent un excellent aperçu de ce qui relève du structurel et du contingent dans la vie électorale. D’un côté on peut y voir la confirmation du remplacement du clivage gauche-droite par une opposition bien plus pertinente tant sur le plan idéologique que sociologique. Emmanuel Macron décrit cela comme l’affrontement des progressistes et des populistes, pourquoi pas. Ceci était en germe depuis le référendum de 2005 et s’est affirmé à la présidentielle de 2017 puis aux Européennes de 2019. Cette évidence s’impose à tous, y compris à ceux qui parlaient d’individualisation du vote ou bien d’archipélisation. D’un autre côté, la qualification pour le second tour de Marine Le Pen...

Contenu disponible gratuitement

91 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi