politiqueVaccin

Le virus mute, la démocratie aussi !

OPINION. L’essayiste Anne-Sophie Chazaud revient dans nos colonnes sur le projet de loi sur la pérennisation de l’urgence sanitaire. Un nouveau pas vers une forme de totalitarisme sanitaire qu’il convient urgemment de contester.

Le virus mute, la démocratie aussi !

Alors voilà, nous y sommes...

Nous étions quelques-uns à oser parler de Dictature sanitaire. Ça ricanait, ça couinait au complotisme, ça fact-checkait dans tous les coins, ça débunkait à tour de bras en se donnant des airs doctes.

Pourtant, force est de constater que nous avions raison, hélas, trois fois hélas.

Nous avions notamment alerté sur l’obligation vaccinale à venir, sur les atteintes graves au secret médical et sur l’instauration d’un Ordre sanitaire omniprésent d’une façon générale.

Il semble donc qu’il n’y ait pas que le virus qui ait muté : notre régime politique également est en train de muter, de manière flagrante, loin de la démocratie, loin des libertés fondamentales, et une forme plus dangereuse de macronovirus est en train de se propager qu’il convient d’enrayer au plus vite.

Ainsi, tranquillement, le Premier ministre Castex vient de déposer en catimini à quelques jours de Noël un projet de loi en procédure accélérée afin, d’une part de pérenniser l’état d’urgence et d’installer en quelque sorte celui-ci dans le droit commun : l’on appréciera l’oxymore qui revient à instaurer de manière durable un état d’exception échappant aux règles démocratiques normales ainsi qu’aux procédures de contrôle qui s’y rapportent.

D’autre part, et comme nous le craignions-ce qui nous valait l’accusation disqualifiante de complotisme-, ce projet entend mettre en place un droit discriminatoire entre des citoyens supérieurs, ceux qui accepteraient de collaborer docilement aux préconisations pourtant sujettes à caution de l’Ordre sanitaire, et des citoyens de seconde zone, que l’on pourra priver d’un nombre très important de libertés fondamentales (interdiction de transports, de fréquentation de nombreux lieux , interdiction d’exercer certaines activités -cela vous rappelle quelque chose ? C’est normal, c’est juste que vous avez bien suivi vos cours d’Histoire...).

On ignore encore si ceux qui -par exemple-, tout en n’étant en rien...

Contenu disponible gratuitement

63 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+