politiqueRéférendum

Nouvelle-Calédonie : le non l’emporte pour la seconde fois

05/10/2020

ARTICLE. Les Calédoniens ont rejeté l’accession de la Nouvelle-Calédonie à la pleine souveraineté, c’est-à-dire à l’indépendance, par 53,4 % à l’occasion de la seconde consultation du 4 Octobre 2020. Mais l’écart entre le score des 2 camps (loyalistes et indépendantistes) s’est resserré.

Nouvelle-Calédonie : le non l’emporte pour la seconde fois

Le vote des calédoniens inscrits sur la liste électorale spéciale (soit 180 598  sur les 214 965  inscrits sur la liste générale d’où 34 367  électeurs exclus de ce scrutin référendaire) a rejeté l’accession de la Nouvelle-Calédonie à la pleine souveraineté, c’est-à-dire à l’indépendance, par 53,4 % (57 % lors de la 1èreconsultation du 4 Novembre 2018) à l’occasion de la seconde consultation du 4 Octobre 2020. L’écart entre le score des 2 camps (loyalistes et indépendantistes) s’est resserré, de 14 points lors de la 1èreconsultation il n’est plus que de 8 points lors de la seconde.

Le taux de participation de 86 % est historique (il avait été de 81% lors de la consultation du 4 Novembre 2018). Ce fort taux de participation rend indiscutable et incontestable  les résultats de la consultation.

Le déroulement du scrutin a été supervisé par 250 magistrats venus de métropole et 12 observateurs de l’ONU.

La province Nord et la province des Iles, peuplées essentiellement de mélanésiens, ont majoritairement voté OUI (77,8 % pour le Nord, 84,3 % pour les Iles). La province Sud dans laquelle résident les 2/3 de la population calédonienne, a majoritairement voté NON (70,9 %) confirmant le vote identitaire de ce scrutin.

Analyse et Réactions :

On note une évolution plus que substantielle du Oui. L’augmentation de la participation aurait plus profité au camp indépendantiste que loyaliste. Cela va indéniablement dynamiser les positions des indépendantistes, voire les durcir et les radicaliser et renforcer la bipolarisation de la vie calédonienne qu’elle soit ethnique, géographique, sociale (une constante depuis 30 ans). Ce fort taux de participation (du jamais vu en Calédonie) laisse penser que les 2 camps ont fait le plein de leurs voix et figé les positions. C’est pourquoi aller jusqu’à la 3éme consultation prévue par les Accords de Nouméa c’est...

Contenu disponible gratuitement

71 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+