politiqueEcologie

Nucléaire : les contre-vérités de Jadot et Mélenchon mises à nu par RTE

10/11/2021

ARTICLE. La France va relancer la construction de centrales nucléaires. Lors de son allocution du mardi 9 novembre à 20 heures, Emmanuel Macron en a fait la promesse. Au grand dam d’EELV et de la France Insoumise qui veulent sortir du nucléaire pour offrir à la France un mix énergétique électrique « 100 % renouvelable ». Un pari coûteux et aléatoire selon RTE.

Nucléaire : les contre-vérités de Jadot et Mélenchon mises à nu par RTE


« Nous allons, pour la première fois depuis des décennies, relancer la construction de réacteurs nucléaires dans notre pays ». Dans son allocation du 9 novembre, Emmanuel Macron s’est enfin positionné sur la construction à venir de nouveaux réacteurs à venir, même s’il reste à en définir le nombre et le calendrier. Devant leur téléviseur, les opposants à l’énergie atomique se sont étranglés, eux qui militent pour la plupart pour une fermeture rapide des réacteurs existants, et un mix énergétique électrique composé à 100 % d’énergies renouvelables. Mais est-ce réalisable ?

RTE

Le lundi 8 novembre, Jean-Luc Mélenchon l’avait rappelé au micro de RTL Matin : selon lui, « en 5 ans de Macron, on a perdu 10 ans » pour sortir du nucléaire. Le candidat de la France insoumise à la présidentielle 2022, souhaite en finir avec l’atome au plus vite, une idée qu’il partage avec son opposant politique d’EELV, Yannick Jadot. Le 25 octobre, le gestionnaire du Réseau de Transport d’Électricité français (RTE) a publié son rapport tant attendu, « Futurs énergétiques 2050 », qui doit servir de point d’appui au gouvernement pour décider si, oui ou non, le nucléaire a un avenir dans notre pays. Et sa réponse est loin d’aller en faveur de Jean-Luc Mélenchon ou de Yannick Jadot…

À leur grand dam, RTE a le malheur d’inclure le nucléaire dans la liste des futures solutions énergétiques. Crime plus terrible encore, il considère que le scénario qui maintiendra la part la plus haute du nucléaire dans le mix énergétique (et encore, RTE s’est limité au seuil timide de 50 %), est le plus rentable des six hypothèses présentées. À l’inverse, le « 100 % renouvelable » — prôné par EELV et LFI — est de loin le plus coûteux et le plus aléatoire.

Il s’agit ici...

Contenu disponible gratuitement

82 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+