politiqueEcologieabonnés

Paris augmente la taxe foncière : l’alibi écologiste d’Hidalgo ne leurre personne

08/11/2022

ARTICLE. La mairie de Paris veut augmenter la taxe foncière. Pour se justifier, elle invoque le coût de la transformation écologique pour et accuse l’État d’avoir contribué à creuser la dette de la Capitale. Une façon d’esquiver son bilan calamiteux qui ne trompe personne.

Paris augmente la taxe foncière : l’alibi écologiste d’Hidalgo ne leurre personne


Ce lundi 7 novembre, les grimaces étaient de mise pour les Parisiens. Dans un communiqué, la ville de Paris et plus précisément son maire Anne Hidalgo (PS) ont annoncé une augmentation importante de taxe foncière. Au prochain Conseil de Paris, la majorité municipale devrait proposer une progression de cet impôt local — fixé aujourd’hui à 13,5 % — de sept points, une première depuis 2011, affirme la mairie.

Cette augmentation ne devrait pourtant pas surprendre quiconque suit l’actualité budgétaire de Paris. Le 5 septembre, l’équipe municipale s’est réunie pour préparer le budget à venir. D’après le Parisien, le bouclage du budget de la ville nécessitait de trouver 250 millions d’euros. Et déjà, le camps EELV défendait l’augmentation de l’impôt foncier. Mais cette nouvelle va faire grincer les dents de plusieurs électeurs. Anne Hidalgo ne promettait-elle pas de présenter un budget « dans lequel il n’y aura pas d’augmentation d’impôts » lors de sa campagne électorale pour les municipales en 2020 ?

Pour se justifier d’un tel revirement, Anne Hidalgo invoque « le dérèglement climatique, la crise énergétique et une forte inflation » et accuse l’État. « Toutes les communes de France sont aujourd’hui confrontées à une situation très difficile qui (…), n’a pas été prise en compte par le gouvernement : pas d’indexation des moyens pour tenir compte de l’inflation ni de l’augmentation des coûts de l’énergie ». Quant aux finances désastreuses de la ville, elles sont balayées d’un revers de la main par la municipalité. « Paris a la chance d’avoir une situation financière saine attestée par plusieurs agences de notation », estime la maire de Paris.

Il fallait bien payer un jour

De quoi faire s’étrangler tout bon gestionnaire, tant la situation financière de la capitale a fait couler de l’encre ces derniers mois. La dette de la...

Contenu réservé aux abonnés

44 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi