politiqueGilets jaunes

Premier gouvernement Gilets Jaunes : « Nous avons créé un nouveau CNR »

27/09/2020

ARTICLE. Le contre-gouvernement crée par des Gilets Jaunes a fait son premier conseil des ministres cette semaine. Structuré au fil des mois, le projet symbolique a aujourd’hui une portée concrète. Les propositions sont sur la table !

Premier gouvernement Gilets Jaunes : « Nous avons créé un nouveau CNR »

« Vous critiquez le gouvernement, mais qu’avez-vous de concret à proposer ? » C’est pour répondre en profondeur à cette interrogation sempiternellement recyclée pour critiquer leur initiative générale, qu’un groupe de Gilets Jaunes a décidé d’aller au bout du processus de l’incarnation politique. Ainsi s’est tenu lundi dernier le conseil des ministres du « Gouv », le premier Gouvernement à but non lucratif estampillé Gilets Jaunes et qui regroupe près de 80 bénévoles dans de nombreux ministères.

Retransmis en ligne, le Conseil s’est tenu avec ordres du jour, présentation des ministères et des dossiers de fond pour redresser la France. Durant plus de trois heures, chacun a pu présenter les travaux de son ministère et sa feuille de route. « Le conseil a été de bonne tenue, avec des propositions crédibles proposées par des gens crédibles, se félicite Fabrice Grimal, Gilet Jaune à l’initiative du projet et co-organisateur du Conseil. Nous avons relevé le défi technique d’un live multi-caméras monté en direct avec les questions du public. Nous sommes fiers et nous espérons que nous allons créer un précédent. »

Des gens crédibles ? Difficile de dire le contraire : Régis de Castelnau à la Justice, Edouard Husson aux Affaires Européennes, Jacques Nikonoff au Travail, Philippe Murer à l’Économie, Régis Chamagne à la Défense, René Chiche à l’Éducation, Claude Rochet Commissaire au Plan, Etienne Chouard à la monnaie…Des personnalités aux carrières et au CV qui parlent pour eux, qui viennent d’horizons divers mais osent se rassembler au-delà de leurs différences pour l’intérêt supérieur de la nation. « En fait nos critères, c’était de chercher des gens compétents, reconnus, compatibles les uns avec les autres, mais aussi évidemment favorables au mouvement des Gilets Jaunes. »

La théorie de base du Gouv est gramscienne (ndlr : du penseur marxiste italien Antonio Gramsci) et promeut la fusion du bloc hégémonique avec ses intellectuels...

Contenu disponible gratuitement

73 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi