politiqueÉlectricité

Souveraineté énergétique : les Français face au péril de la pénurie

08/01/2021

ARTICLE. Vendredi matin, la France est à la limite de ne pas savoir produire suffisamment d'électricité pour couvrir ses besoins. La faute à la chute des températures. Une situation inconfortable et qui ne devrait pas s’arranger vu le dogmatisme politique qui sévit sur la gestion de l’énergie.

Souveraineté énergétique : les Français face au péril de la pénurie

Ce vendredi matin, haro sur la consommation d'électricité. Vous pensiez faire votre lessive et organiser une visio-conférence ce matin ? Décalez tout ça pour cet l’après-midi. Pourquoi, nous demanderez-vous ? Parce qu’il fait froid, ce matin! Et qu’il fasse froid un matin d’hiver, en voilà une sacrée découverte ! Pourtant ce conseil est très sérieux. Il est émis par le site MonEcowatt.fr, qui est dirigé par RTE (Réseau de transport d'électricité) qui gère le réseau électrique en France.

Jeudi, le site a agité le drapeau rouge et demandé aux citoyens un effort pour ne pas mettre en péril la distribution d’électricité. Du fait du froid ( des températures prévues entre -4 et -4,5° dans certaines régions du territoire) et des besoins, notamment de chauffage, le gestionnaire a estimé que l’hexagone nécessiterait une consommation de 88 000 MV ce vendredi. Or, la production journalière prévue n’est que de 88 200 MV, réduisant les marges de sécurité à peau de chagrin.

RTE avait déjà soulevé le risque de pénurie lié au froid hivernal, dès octobre. Interrogée à ce sujet Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique s’était voulu rassurante : ”Normalement, si on est dans les moyennes de saison, ça devrait aller…” avait-elle expliqué, tout en nuançant juste après : “A l’extrême, on peut envisager des coupures très courtes. Il ne faut pas affoler les Français, il n’y aura pas de black-out a priori, si on reste dans le cadre d’un hiver normal.” Le “si” et le “normal” n’avaient pourtant rien de rassurant en l’état et montraient déjà l’extrême fragilité énergétique dans laquelle risquait de tomber la France et qui souciait peu sa ministre de tutelle.

La journée du 7 janvier (données RTE), afin de couvrir tous les besoins en électricité, 2,5 gigawatts ont été issus du charbon. Du charbon qui nous...

Contenu disponible gratuitement

50 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+