société

Après les islamistes, des gauchistes attaquent les catholiques

31/05/2021

ARTICLE. Ce samedi 29 mai, une procession catholique en hommage aux religieux tués lors de la Commune de Paris a été attaquée par des partisans d’extrême-gauche dans le XXème arrondissement de Paris.

Après les islamistes, des gauchistes attaquent les catholiques

Cela devait être une procession solennelle, pacifique et bon enfant. Mais la marche des quelque trois cent fidèles organisée à l’initiative de cinq paroisses, – déclarée et autorisée par la préfecture – réunissant des personnes de tout profil, femmes, vieillards, et enfants, a tourné au vinaigre. La raison ? Des agressions d’ « antifas » et d’autres zélotes d’extrême-gauche.

Un hommage historique qui tourne mal

Samedi, à 17h15, la procession catholique partait du square de la Roquette (XIème arrondissement) où l’archevêque de Paris Georges Darboy avait été tué par les Communards en 1871. Composé de 312 fidèles catholiques, laïcs, prêtres ou encore de scouts, le cortège s’est ensuite dirigé en direction de l’église Notre-Dame-des-Otages, rue Haxo (XXème arrondissement) où avaient été massacrés cinquante otages le 26 mai 1871 sur ordre du communard Raoul Rigault.

Dès le départ, la procession reçoit des insultes de badauds attablés à des terrasses de bars. Rapidement, aux abords du cimetière du Père Lachaise (ndlr : où se trouve le mur des Fédérés), puis sur le boulevard de Ménilmontant, les invectives deviennent plus agressives de la part de manifestants, partisans autoproclamés de la Commune : « À bas, à bas, les Versaillais ! », « Cassez-vous ! », « Paris, Paris, Antifa ! »…

S’en suivent des agressions physiques à grand renfort de bousculades,  de coups de pied, de poing, de jets de bouteilles en verre, de poubelles – et même un panneau « menu » d’un restaurant – contre la manifestation, pourtant pacifique. Le service de sécurité du diocèse et de l’Ordre de Malte, épaulé par un seul policier armé d’une bombe de gaz lacrymogène, se trouve rapidement débordé devant les assauts des antifas.

Des membres du cortège, dont des personnes âgées, sont jetées au sol aux cris de « À mort les Fachos !...

Contenu disponible gratuitement

62 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+