sociétéEcriture Inclusive

Écriture inclusive : le pronom « iel » consacré par le Robert

12/11/2021

ARTICLE. Le pronom « iel » — toute personne absente des réseaux sociaux n’en aura probablement jamais entendu parler — a fait son entrée dans le dictionnaire Le Robert. Une nouvelle victoire pour cette « écriture inclusive » qui ronge à petit feu la langue française.

Écriture inclusive : le pronom « iel » consacré par le Robert


Une nouvelle définition est apparue dans le dictionnaire : « iel ». Définition : « Pronom personnel sujet de la troisième personne du singulier et du pluriel, employé pour évoquer une personne quel que soit son genre ». C’est désormais acté : les divagations « inclusives » font leur entrée dans le dictionnaire. En l’occurrence, il s’agit du site du Robert , l’un des principaux dictionnaires en usage et véritable référence en matière de vocabulaire et d’évolution de la langue. Voilà donc que l’écriture inclusive est confortée dans son usage et que sa forme la plus délirante est inscrite noire sur blanc.

Cette nouvelle façon d’écrire ne cesse de progresser, à petits pas. Théoriquement marginale – d’après ses défenseurs –, elle est couramment utilisée par les administrations de certaines universités (Toulouse, Lille…), de certaines municipalité (PS et EELV essentiellement), par des partis politiques (EELV, LFI), des syndicats (CGT), mais aussi des médias (Libération ou Mediapart l’autorisent, notamment dans leurs tribunes). Le gouvernement l’a quant à lui banni en partie de sa communication depuis qu’Édouard Philippe a tranché la question en février 2019.

Pour autant, le ministère chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances (sic), dirigé en son temps par Marlène Schiappa, en avait abondement vanté les mérites. On trouve encore sur son site l’utilisation du point médian (par exemple : « tou·te·s ») sur d’anciens articles non corrigés, ainsi que la promotion d’outils controversés, comme par exemple la promotion du site écriture-inclusive.fr ou du « Manuel d’écriture inclusive ». Un ouvrage qui est d’ailleurs promu par la direction de l’université de Toulouse III.

63 % des sondés désapprouvent l’écriture inclusive

Difficile de le nier : l’introduction du pronom « iel » dans le dictionnaire s’inscrit dans une démarche militante...

Contenu disponible gratuitement

42 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi