sociétéGilets jaunes

Fabrice Grimal : « Nous voulons réconcilier le peuple français avec ses élites véritables »

31/01/2021

ENTRETIEN. « Le Gouv », premier gouvernement à but non lucratif estampillé Gilets Jaunes, a mis en place en début d’année 24 comités citoyens tirés au sort. L’objectif ? Faire fructifier les compétences citoyennes. Fabrice Grimal, l’un des instigateurs du Gouv, fait le point avec nous.

Fabrice Grimal : « Nous voulons réconcilier le peuple français avec ses élites véritables »

Front Populaire : Vous avez lancé 24 comités citoyens, un par ministère du Gouv. Comment s’est effectué ce tirage au sort, et plus largement l’organisation de ces comités ?

Fabrice Grimal : Via une campagne sur les réseaux sociaux, les Français ont été invités à s’inscrire sur le site du contre-gouvernement LeGouv.fr en cochant par ordre de préférence trois de nos ministères pour y participer. Le tirage au sort a ensuite eu lieu en partant des premiers choix, puis les deuxièmes et ainsi de suite. Une vingtaine de personnes par comité, encadrées par un référent issu de notre équipe pour leur permettre de s’organiser le plus efficacement possible et de lancer la réflexion collective sur les dossiers qu’ils souhaitent.

Les comités citoyens du Gouv sont placés « à côté » et pas « en dessous » des ministres, ils sont indépendants et nous sommes les garants de leur autonomie. À l’usage, certains choisissent de s’émanciper de la feuille de route du ministre, d’autres de l’approfondir et certains vont même concevoir directement ce document avec un ministre fraîchement nommé (le philosophe Mehdi Belhaj Kacem à la Culture). Nous avons pris le parti d’expérimenter la démocratie la plus « directe » possible : les comités choisissent eux-mêmes leurs méthodes de travail et de prise de décision, ils nomment eux-mêmes leurs rapporteurs et nous ne sommes là que pour les y inciter.

FP : En termes de profils sociologiques et de compétences, comment assurez-vous la bonne représentativité des acteurs des comités ?

FG : C’est l’avantage du tirage au sort que de garantir une représentativité maximale, celle de l’échantillon de départ, sur un groupe qui totalise près de 500 personnes. Pour cette première session des comités, on constate un bon mélange entre citoyens passionnés et professionnels du domaine (deux tiers, un tiers) ainsi...

Contenu disponible gratuitement

81 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+