sociétéCrise Sanitaire

Remdésivir : comment Gilead a enfumé l’Europe

02/12/2020

ARTICLE. Alors que l’OMS a définitivement contre-indiqué le remdésivir le 20 novembre dernier, de nombreux pays européens se réveillent avec la gueule de bois. Une fois de plus, la Commission européenne aura démontré sa nocivité.

Remdésivir : comment Gilead a enfumé l’Europe

Que n’a-t-on entendu sur le remdésivir ! Ce médicament miracle du laboratoire Gilead qui devait nous sauver, si ce n’était de la guerre et de la fin dans le monde, au moins du Covid en stoppant la réplication du virus. Des mois que le nom de ce médicament, jusque-là peu connu du grand public, était dans toutes les bouches autorisées… jusqu’à ce que la fenêtre de tir ne se referme totalement en l’espace d’un mois, de mi-octobre à mi-novembre. Mais le mal a-t-il déjà été fait ?

Le 15 octobre, la vaste étude Solidarity de l’OMS nous apprend que l’antiviral n’a absolument aucun effet sur les malades. Le 20 novembre, l’OMS va jusqu’à la contre-indication en recommandant de ne pas administrer le médicament aux malades du covid hospitalisés. Non seulement le médicament n’évite ni les formes graves de la maladie ni les morts, mais il a un double inconvénient : de potentiels effets secondaires puissants (notamment sur les reins) et une implication logistique lourde (administration par intraveineuse).

Et pourtant cela n’a pas empêché le laboratoire Gilead de toucher le jackpot, annonçant même un gain record au troisième trimestre 2020 de 900 millions de dollars grâce à la vente du remdésivir. Comment et pourquoi ? Fin mai, une étude publiée dans la revue américaine New England Journal of Medicine avait conclu que le médicament pouvait légèrement réduire la durée de récupération des malades du covid hospitalisés (en moyenne, de 15 jours à 11 jours), avantage réel qui pourrait ne pas peser lourd face aux dangers du médicament.

En Belgique, l’affaire du remdésivir est en train de faire du bruit. Le 29 octobre, alors même que l’étude Solidarity avait paru, la Belgique a acheté 12300 doses du médicament américain pour un total de 4,27 millions d’euros. Les responsables politiques belges se défendent...

Contenu disponible gratuitement

62 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+