sociétéTravailabonnés

Travailler plus de 55 heures par semaine multiplierait les risques d’AVC

22/05/2021

ARTICLE. Trop travailler tue. Une étude de l’Organisation mondiale de la santé et l’Organisation internationale du travail alerte. Travailler au-delà de 55 heures par semaine augmenterait de + 35 % les risques de mourir d’un AVC.

Travailler plus de 55 heures par semaine multiplierait les risques d’AVC

Le travail, c’est la santé. Trop de travail, beaucoup moins. Selon une étude de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l’Organisation internationale du travail (OIT), publiée le 16 mai, travailler régulièrement plus de 55 heures par semaines aggraverait considérablement les risques de décès. Les maladies cardiaques et les accidents vasculaires en seraient la cause mortifère. Publiée dans la revue Environment international, cette étude est le fruit d’une synthèse d’une dizaine de publications antérieures portant sur plusieurs centaines de milliers de participants.

+42 % de cardiopathies et +19 % d’AVC

Les deux organismes ont comparé les travailleurs qui effectuent entre 35 à 40 heures de travail par semaine et ceux qui exercent 55 heures et au-delà. La hausse estimée des risques de mourir d’AVC serait de +35 % tandis que celle concernant les risques de décéder d’une cardiopathie ischémique augmenterait de +17 %. À n’en point douter, pour Maria Neira, directrice du département Environnement, changement climatique et santé à l’OMS, “travailler 55 heures ou plus par semaine représente un grave danger pour la santé”.

Et le phénomène ne va pas en s’arrangeant. Entre 2000 et 2016, le trop grand nombre d’heures travaillées a provoqué +42 % de cardiopathies et +19 % d’AVC. L’OMC pointe du doigt un autre phénomène inquiétant, mais qui va de pair : le nombre de travailleurs qui dépasse les horaires de travail raisonnables est en forte augmentation et atteint 9 % de la population mondiale.  En 2013, une étude publiée en 2013 par le European Heart Journal expliquait que travailler au-delà de 7 et 8 heures par jour augmentait considérablement le risque. Et le pourcentage présenté était impressionnant : +60 % de chance de subir un problème cardiaque, quel qu’il soit.

La France, 9e mondiale des pays qui travaillent le plus

Des analyses...

Contenu réservé aux abonnés

41 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi