Le vrai-fauxFPContenu payant

Souveraineté alimentaire : le vrai-faux

La souveraineté alimentaire, la mondialisation, le rôle de l'Europe dans tout cela… il y a de quoi s'y perdre. Voici quelques idées reçues passées au crible de l'analyse.

vrai-faux-17


La souveraineté alimentaire de la France décline : VRAI

La France est historiquement un grand pays agricole. Elle est encore la première puissance agricole européenne (17 % de la production continentale) devant l’Allemagne et l’Italie, mais pour combien de temps ? Depuis les années 2000, elle n’a cessé de perdre des places dans le classement des exportateurs mondiaux de produits agricoles. Un récent rapport sénatorial1 s’inquiète de la baisse du potentiel agricole français. Selon le rapport, le léger excédent de la balance commerciale (+8 milliards d’euros en 2021) encore existant est dû à une hausse des prix internationaux plus rapide que la baisse des volumes exportés. Un trompe-l’œil, en somme. Dans le même temps, la part des produits agricoles importés ne cesse d’augmenter dans de nombreux secteurs. Comment expliquer cet effet de bascule ? La réponse se trouve dans l’une des vingt-quatre recommandations du rapport : « Protéger l’agriculture française de la concurrence déloyale. » Dans « protéger », il y a « protection » et la volonté politico-économique de protection s’appelle : le protectionnisme ! Or, le protectionnisme est inhérent à l’idée de souveraineté alimentaire, laquelle n'est jamais que « le droit des peuples à se nourrir eux-mêmes2 ». La souveraineté alimentaire est elle-même le pilier de toute politique publique de sécurité alimentaire3, cette dernière étant de facto moins garantie dans un contexte de dépendance que dans un contexte d’indépendance. À titre d’exemple, sont importés : 50 % des poulets consommés en France4, 56 % de la viande ovine consommée en France, 28 % des légumes consommés en France, 71 % des fruits consommés en France5. Attention toutefois, importation ne veut pas nécessairement dire dépendance, l’indicateur fondamental étant le taux d’auto-approvisionnement6. Si le pourcentage de consommation importée est si haut, ce n’est pas parce que la France ne produit rien, mais parce qu’elle exporte ce qu’elle produit, y compris ce dont elle a besoin7....

Retrouvez tous les articles

553 résultats

Thématiques
Sujets