start-up nationabonnés

Start-up nation

Par Baptiste Rappin.

Start-up nation


En juin 2017, dans le discours qu’il prononce lors de sa visite à la foire technologique VivaTech à Paris, Emmanuel Macron déclare : « La France sera la nation leader de cette hyperinnovation, du changement, de la transformation profonde. Elle sera le pays de cette révolution de l’entreprenariat, de l’innovation et de la révolution démocratique qui l’accompagne. […] La France est un pays d’entrepreneurs, c’est un pays de start-up, mais je veux que ça devienne aussi un pays de licornes, de grands groupes nouveaux, le pays des géants de demain. » Deux siècles plus tôt, l’aventurier, homme d’affaires et philosophe Claude-Henri de Saint-Simon (1760-1825) écrivait que « la France est devenue une grande manufacture, et la nation française, un grand atelier », allant même dans son élan jusqu’à soumettre au roi l’idée d’une « constitution industrielle ». Quel écho entre ces deux citations ! Nous tenons que l’action menée par Emmanuel Macron peut être en (grande) partie rendue intelligible par cette filiation au projet industrialiste, certes hérité du XIXe siècle, mais actualisé à la mode cybernétique et californienne.

Une inspiration saint-simonienne

Dès le début du XIXe siècle, Claude-Henri de Saint-Simon marque la spécificité de ce qu’il allait nommer l’industrialisme. Il inscrit tout d’abord ses pas dans ceux de l’économiste Jean-Baptiste Say (1767-1832) et de son Traité d’économie politique dont il cite les premières lignes du Discours préliminaire de l’ouvrage, et parmi celles-ci, la suivante : « Sous toutes les formes de gouvernement, un État peut prospérer s’il est bien administré. » Autrement dit, peu importent les discussions sur le meilleur régime politique, elles sont à vrai dire oiseuses car elles ne prennent pas en compte la création de richesses par laquelle une nation conquiert son bien-être. Car, poursuit Saint-Simon, « la production des choses utiles est le seul but raisonnable...

Contenu réservé aux abonnés

81 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...