culturePeuple

Alphée Roche-Noël : « L’histoire de la société est celle d’un long effort pour se gouverner elle-même »

07/05/2022

ENTRETIEN. Essayiste et chroniqueur, Alphée Roche-Noël est l’auteur de plusieurs ouvrages dont le dernier, La France contre le monarque, de l’an mil à nos jours, aux éditions Passés Composés (2022). Une histoire de France au fil du peuple, dans sa lutte pour la reconnaissance à travers les siècles.

Alphée Roche-Noël : « L’histoire de la société est celle d’un long effort pour se gouverner elle-même »


Front populaire : Comment expliquez-vous que l’immense majorité des « histoires de France » qui nous sont proposées en librairie se situent à hauteur de grands hommes ?

Alphée Roche-Noël : Une histoire « nationale » est par hypothèse un objet très politique. Ce n’est pas un bloc intangible de faits classés par ordre chronologique, mais une proposition d’interprétation du passé commun, qui se manifeste par l’importance donnée aux événements et par le regard qu’on porte dessus. La France, comme société politique, étant à l'origine une production de l’État monarchique (donc de la conquête, de la guerre, de la domination des populations), il est parfaitement logique que la plupart des « histoires », c’est-à-dire des récits, qu’on en a donnés, se soient concentrés sur les personnages qui ont incarné l’État monarchique. Cette manière problématique d'écrire l’histoire, du côté du pouvoir et des dominants, n’est heureusement pas la seule. Il y a bien longtemps que le peuple est « entré » dans l'« histoire de France » – pensons seulement à Michelet – et on ne compte plus aujourd’hui les travaux qui proposent des récits en rupture avec le « roman national », qui donnent à voir la complexité du passé, les classes, les groupes sociaux...

Contenu disponible gratuitement

87 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+