cultureCinéma

Hommage à Michael Lonsdale, par Hubert Viel

03/10/2020

TEMOIGNAGE. Les obsèques du comédien Michael Lonsdale ont eu lieu ce jeudi. En 2014, il avait accepté de tourner avec le réalisateur Hubert Viel, pour son film Les Filles au Moyen-âge. Touché par la disparition de l’acteur, Hubert Viel nous dresse, à travers souvenirs et anecdotes, le portrait d’un homme bon et profondément humain.

Hommage à Michael Lonsdale, par Hubert Viel

Je travaillais à cette époque sur un projet de film assez particulier. Il s’agissait d’un film à sketches plutôt comique qui s’amusait à reprendre des épisodes du Moyen Âge. L'idée était de mettre l’accent sur une certaine forme d’émancipation des femmes, cassant ainsi les idées reçues sur le mythe d’une période austère, cléricale donc nécessairement misogyne. Tout ça joué par des enfants. Je ne partais donc pas avec des vents favorables pour convaincre financiers ou comédiens de me rejoindre dans l’aventure…

Je lui avais envoyé un scénario sans grand espoir car je savais qu'il les refusait quasiment tous. Chose compréhensible, l’homme avait déjà bien roulé sa bosse et aspirait plutôt à un repos bien mérité. Je m’étais trompé. Il m'avait appelé, j'étais en plein repérage devant un cloitre du XIIème siècle. Il m'avait dit « On va le faire ce film, je suis content mais c'est étrange votre affaire, vous êtes bien sûr de vous niveau Histoire ? J'ai pris des notes... Pouvez-vous m'envoyer votre film "Artémis...", en DVD oui, je suis en retraite à Paray-le-Monial, je le regarderai ici, on va se débrouiller ».

C’est Valery du Peloux, mon producteur et associé, qui alla le chercher à Paris en voiture. Dans les stations-service de l’A13, les gens venaient à lui comme s’il était une pop star. Il les recevait avec la plus grande des déférences. Taillant le bout de gras avec tous et s’étonnant à chaque seconde d’une telle notoriété, qu’il semblait penser ne pas mériter.

Sur le tournage en Normandie, il était là, seul, sans personne, ne connaissant personne. Sur le plateau, on aurait dit son premier tournage. Il posait des questions d'une ingénuité absolue : « Ah, on la retourne une deuxième fois mais pour quoi faire ?" "Ah, on va la faire d'un autre angle ? Le premier ne...

Contenu disponible gratuitement

77 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+