cultureLittérature

Virginie Despentes, le contrepied permanent

24/09/2022

OPINION. Adulée par la gauche germanopratine, conspuée par les milieux plus conservateurs, Virginie Despentes ne laisse personne indifférent.

Virginie Despentes, le contrepied permanent


1993. Quand la jeune Virginie Despentes, venue et façonnée par l’underground et le punk rock, publie Baise-moi, son premier roman, rien ne le prédestine à en faire un roman culte et l’un des marqueurs culturels d’une génération. Comme pour le Nevermind de Nirvana, un peu son pendant musical pour cette même période, il s’agit d’un succès par effraction allant à contresens de la tendance du moment qui aurait pu être un unique coup...

Contenu disponible gratuitement

91 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi