economiecoopérativeabonnés

Le fret ferroviaire, une première étape dans le développement de Railcoop

31/12/2021

ARTICLE. La première ligne de Fret de la coopérative ferroviaire lotoise Railcoop a été lancée le lundi 15 novembre 2021. Si elle rencontre quelques difficultés, elles n’entravent pas la volonté de développement de la coopérative d’intérêt collectif, qui se projette vers 2022.

Le fret ferroviaire, une première étape dans le développement de Railcoop


Il y a eu tout d’abord ce lancement enthousiaste. Le lundi 15 novembre 2021, la société coopérative Railcoop faisait rouler pour la première fois son train de fret entre Capdenac-Gare (Aveyron) - ville située à une trentaine de kilomètres du siège de la société lotoise à proximité de Figeac (Lot), et Saint-Jory - à proximité de Toulouse. Ce trajet était la matérialisation de la volonté de la coopérative qui entendais remplacer l’offre de service public là où la SNCF l’avait délaissée pour des questions de rentabilité.

Un mois plus tard, cette première étape qui précéde l’ouverture de lignes de voyages destinées aux particuliers n’est pas sans connaître quelques anicroches. La ligne de fret devait soulager le trafic routier, à proximité notamment du bassin minier de Decazeville (Aveyron) et de l’entreprise Figeac Aero (Lot) équipementier dans l’aéronautique. Un flux d’environ 700 camions devait ainsi être remplacé à raison d’un aller-retour quotidien. Problème, il ne circule que deux trains par semaines contre une prévision d’un trajet quotidien. Pour expliquer cette différence, l’Usine Nouvelle relève les difficultés de recrutement rencontrées par Railcoop et le taux de remplissage pour le moment trop faible des wagons.

La liaison Bordeaux Lyon ouvrira en 2022

Si le directeur général Nicolas Debaisieux affiche un optimisme de rigueur, tablant sur une amélioration progressive d’ici mars, c’est que l’enjeu est de taille. Il porte des projets d’envergures, qui sont sur la table de SNCF Réseau. Dont la fameuse ligne Bordeaux — Lyon, qui est dans les cartons depuis la création du projet. Grâce à la licence d’entreprise ferroviaire qu’elle a obtenue en septembre 2021, la coopérative pourrait ressusciter la ligne sacrifiée par la SNCF en 2012, sur l’autel du profit. Une ouverture est envisagée en 2022, et la rénovation de huit anciens TER cédés par la région Auvergne-Rhône-Alpe est...

Contenu réservé aux abonnés

33 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi