economieÉconomieabonnés

Un Français sur deux convertit encore les prix en francs

20/12/2021

ARTICLE. Le 1er janvier 2002, nous passions du franc à l’euro. Vingt ans plus tard, un sondage nous apprend que plus d’un Français sur deux convertit encore ses achats dans l’ancienne devise avant de passer à la caisse. Habitude tenace ou désaveu de la monnaie commune ?

Un Français sur deux convertit encore les prix en francs


Vingt ans après le passage à l’euro, une majorité des Français convertit encore ses achats en francs avant de payer, au moins occasionnellement, d’après un sondage réalisé par l’institut YouGov pour MoneyVox (réalisé en ligne les 15 et 16 décembre 2021, sur un échantillon de 1022 personnes représentatives de la population française). En effet, 51% des sondés font encore cette conversion : 5% la font « systématiquement », 13% « souvent » et 33% « parfois », probablement pour de gros achats ou pour comparer avec des achats passés.

Cette conversion serait plus courante chez tous les plus de 45 ans, qui avaient plus de 25 ans à l’époque du passage à l’euro : 57% des 45-54 ans la font encore, comme 59% des plus de 55 ans. Petite surprise : elle est aussi très courante chez les 35-44 ans (52%). Ce sont surtout les 18-24 ans qui n’ont jamais pris cette habitude, âgés de 4 ans (maximum) s’ils étaient nés lors du passage à l’euro, qui est la seule monnaie qu’ils aient connue. Leur nombre parmi les sondés était sûrement trop infime pour donner un chiffre.

Perte de pouvoir d’achat avec l’euro

Pour une grande majorité de Français sondés, soit plus des trois quarts d’entre eux, l’euro leur a en tout cas fait perdre du pouvoir d’achat en plus de faire grimper les prix : 51% sont « tout à fait » persuadés que l’euro a amplifié l’inflation. Pour autant, MoneyVox explique que ce sentiment n’éloigne pas les Français de l’attachement à la monnaie unique, 56% étant opposés à sa suppression et 54% étant contre un retour au franc. Le Parisien en a donc conclu que « l’euro a su séduire une majorité de Français », mais pour notre part nous voyons le verre à moitié plein : plus...

Contenu réservé aux abonnés

25 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+